Afrique

À Knysna, nous, on est descendu du bus !

AFRIQUE DU SUD – Toute la France avait entendu parler de cette ville en 2010. Mais pas pour les bonnes raisons. 

DSC00584

« Le lagon est à la lagune ce que chacun est à sa chacune. »
Pierre Dac

« Je ne veux pas descendre pas du bus. Na ! »
Patrice Evra 

Knysna, ça vous parle ? Un petit effort, vous avez forcément entendu le nom de cette ville d’Afrique du Sud quelque part. Ça vous revient ? 

2010. Coupe du monde de football. Équipe de France. Hôtel luxueux. Grève des joueurs. Fiasco. Knysna.

C’est bien ici, dans cette adorable petite ville de la Garden Route que Patrice Evra et ses copains avaient déposé leurs sacs de sport en 2010, dans le plus luxueux hôtel de la ville (certains disent le plus beau du pays…). Et c’est ici même qu’ils se sont fait remarquer, pour leurs « performances » absolument pas sportives. Quand on passe le panneau de la ville, forcément on sourit. À l’office de tourisme, fraîchement arrivés, Mathieu s’amuse même à demander le souvenir qu’en France, on se souvient de Knsyna – et on sait prononcer le nom de la ville – grâce au naufrage de l’équipe nationale de foot…

On a  fait un tour de voiture sur les hauteurs de la ville, histoire de jeter un oeil, même lointain, à ce fameux palace. Impossible d’apercevoir quelque chose, le lieu est bouclé par des agents de sécurité. Ils avaient bien choisit leur 5 étoiles nos Bleus…

Allez, assez rigolé, on n’est quand même pas venu ici en pèlerinage. On pose nos valises (pas dans un palace, lire ci-dessous) et on part découvrir le coin.

OÙ DORMIR 
Hôtel Jembo’s Knysna lodge & backpackers, 4 queen street. LA parfaite adresse de backpackers, mais pas que. La maison est tellement accueillante que le lieu attire aussi d’autres sortes de voyageurs. Une partie des chambres est répartie autour de l’agréable terrasse aménagée avec barbecue. Karl et Mandy se font un plaisir de partager leurs bons plans. Ne manque que la piscine ! Petit déjeuner compris, parking disponible, plutôt bien situé. Salle de bains et toilettes communes, wifi OK. Tarif : 400 rands par nuit, soit 24 euros la double. 

 

Afrique du Sud, lagune de Knysna

Après trois jours autour de Knysna, on est formel, le coin mérite bien une pause.
Voilà cinq bonnes raisons de descendre du bus !

1 – Une balade sur le Waterfront

Afrique du Sud, Knysna, front de mer

C’est le lieu où vous vous dirigerez naturellement en premier. L’agréable bord de mer piétonnier est entouré de petites boutiques. Les bâtiments en bois peint de couleur claire renforce l’harmonie du coin. Les bateau flottent paisiblement. Le Waterfront est un atout de charme pour la ville. Et en plus c’est là où se concentrent activités et restaurants. 
Pour vous y rendre, suivez les indications Waterfont Drive tout simplement.

2 – Brenton beach et ses kilomètres de sable

DSC00593

C’est la plus longue plage aux abords de Knysna. Brenton beach s’étend sur presque quatre kilomètres au bord de l’océan Indien. Avec ses falaises en arrière plan, elle offre le cadre idéal pour une balade les pieds dans l’eau entre Castel Rock et Buffalo Bay. Si vous préférez la bronzette, vous pouvez très bien rester sur votre serviette, il y a de la place pour toutes les envies. Si vous prévoyez de pique-niquer sur place, attention au vent, la plage est exposée.
Sur le retour, arrêtez vous sur les hauteur pour une vue plus large de la plage et en redescendant, au Margaret’s view point, sur l’estuaire et la ville de Knysna. 
Y aller : prendre la N2 direction Cape Town, après le White Bridge, tourner à gauche, continuer jusqu’à Castel Rock.

3 – Le point de vue sur la lagune

DSC00563

Ce qui fait la particularité de cette petit ville provinciale de 37 000 habitants, c’est sa position géographique. Hormis le fait qu’elle est située sur la célèbre Garden Route (que certains compareront à la Côte d’Azur française), Knysna est surtout lovée au coeur d’une magnifique lagune. La beauté du lieu et la tranquillité de ses rives attirent d’ailleurs une certaines communauté d’artistes alors que les pêcheurs locaux, eux, revendiquent la richesse de ses eaux. Et pour avoir le meilleur aperçu de cette particularité géographique, il faut se rendre à l’embouchure du site (Coney Glen view point) : cet étroit bras de mer qui sépare les eaux calmes de Knysna des déferlantes de l’océan Indien. Arpentez le coin : au bord de l’eau ou sur ses hauteurs ; les deux points se valent.
Et en rentrant sur Knysna, faites le tour de Leisure Island ; sa petite plage (Bollard beach) de sable est la plus proche du centre-ville.
Y aller : rester sur la Main Road en direction de Port Elizabeth. Après l’hôpital, tourner à droite sur Georges Rex Drive. Aller au bout de la route.

4 – Une très bonne adresse de poissons et fruits de mer

photo 1

La jeune fille de l’office de tourisme nous avait donné l’adresse, après nous avoir dit qu’elle n’avait pas le droit de conseiller telle ou telle enseigne ! En discutant avec Karl et Mandy, les proprios du Jembo’s lodge (lire encadré où dormir), on a vite compris que Freshline Fisheries semblait véritablement être une adresse sûre. Tellement sûre que pour pouvoir y manger en week-end, il est conseillé de réserver.
A 20 hures, samedi soir, la terrasse est déjà pleine à craquer. Ceux qui n’ont pas réservé font la queue. Il n’y a pas d’intérieur, ici tout ce passe dehors, les pieds dans le sable, sur des tables en bois façon pique-nique. Les serveurs sont d’une efficacité redoutable. On aurait presque envie qu’ils prennent un peu leur temps.
Petit particularité du lieu : le restaurant n’a pas la licence qui lui permet de servir de l’alcool. Ceux qui veulent boire doivent donc amener leur propre bouteille. On avait pas prévu, mais le patron nous offre gentiment deux grands verres de vin blanc. Côté assiette, on vise copieux le seafood platter. On est là pour se faire plaisir. L’assiette pour une personne comprend : crevettes, calamars, moules et trois morceaux de poissons différents. Le tout frit ou grillés (même si on le serveur vous conseille frit parce que ça va plus vite, choisissez grillé).
Adresse : quitter Waterfront Drive pour Long Street, direction Thesen Island. Un panneau vous indique l’entrée sur votre gauche. Le restaurant se trouve en seconde ligne. Tarif de l’assiette : 149,50 rands soit 9, 10 euros. 

5 – Le marché un brin néo-hippie de Sedgefield

DSC00579

Le bon plan nous vient une nouvelle fois de nos hôtes. On cherchait un petit marché local. On est tombé sur un grand marché convivial, à une trentaine de kilomètre de Knysna, sur la commune de Sedgefield. Le Wild oat saturday farmers market est visiblement un rendez-vous connu dans la région. Surtout maintenant que ce marché fermier s’est vu greffer une nouvelle branche, plus artisanale (vêtements, art africain, bijoux, décoration, jeux…). Ce double visage et sa soixantaine d’exposants attirent tous les samedis matins un grand nombre de curieux venus acheter du fait maison ou tout simplement manger à l’ombre des arbres. Le lieu a un gentil petit côté hippie
Même si vous n’avez rien à acheter, l’ambiance décontracté et musicale, et mérite bien un petit tour. 
Pour vous y rendre, empruntez la N2 direction Cape Town. Vous apercevrez le marché sur votre gauche après avoir dépassé la ville de Sedgefield. Entrée gratuite.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *