Do you know Roquefort ?

Nouvelle-Calédonie : du roquefort sous les cocotiers

DO YOU KNOW ROQUEFORT ? – Épisode 7 – Dans ce coin de France à l’autre bout de la planète, le roquefort reste parfois un mystère. On l’a fait goûter à deux reprises. En brousse, aux enfants de Koumac. Puis aux Kuniés, sur la paradisiaque île des Pins.

                                  

« Le passé a été le temps de la colonisation. Le présent est le temps du partage, par le rééquilibrage.
L’avenir doit être le temps de l’identité, dans un destin commun. »
 
Accords de Nouméa

« (D’accord, mais) un repas sans fromage est une belle à qui il manque un œil »
Anthelme Brillat-Savarin

Oui, il est présent dans tous les supermarchés et la plupart des « magasins » de brousse. Il s’affiche aussi sur les écrans de télé, forcément. Le roquefort n’est pas un inconnu en Nouvelle-Calédonie, loin de là. Mais, sur ce splendide coin de France à l’autre bout de la planète, le roi des fromages reste souvent exotique. Si les « Zoreilles » (lire La Nouvelle-Calédonie de A à Z) lui conservent une fidélité ultra-marine, malgré son prix plus élevé qu’en métropole, on a pu constater que de très nombreux kanaks n’ont jamais eu l’occasion d’y goûter. Jamais.

Du roquefort au paradis

Nouvelle-Calédonie, île des Pins, dégustation roquefortForcément, c’est plutôt vers eux qu’on s’est tourné pour réaliser un nouvel épisode de notre expérience « Do you know Roquefort ? ». En deux temps. D’abord auprès des enfants, au collège de la très « broussarde » Koumac, commune située au nord de la Grande Terre.

Ensuite, sur l’île des Pins, petit bout de paradis isolé à une heure d’avion de Nouméa, où résident moins de 2000 habitants. Les Kuniés (c’est leur nom) y vivent en huit différentes tribus. C’est dans l’une d’elles que nous avons la chance et l’honneur d’être invités, à l’occasion d’un événement particulier : un dîner familial de rupture de deuil. Évidemment, on n’est pas arrivés les mains vides. Ce soir là, aux côté de l’igname, du taro ou du manioc, sous les cocotiers, il y avait du roquefort au menu.

…………………………………

Episode précédentSingapour : du roquefort pour un anniversaire.
Episode suivant : Chili : du roquefort inonde le marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *