France

Visiter Bordeaux en un week-end

FRANCE – Quoi voir et quoi faire à Bordeaux en un week-end : notre sélection des 10 incontournables. On a même poussé jusqu’à Saint-Emilion…

Une fois n’est pas coutume, on n’est pas parti tous les deux… Mathieu connaît bien Bordeaux, il y a fait ses études. Et puis il bossait ce week-end là (hi hi hi). Du coup, j’ai découvert la Belle endormie, capitale mondiale du vin, avec ma maman. Un petit séjour entre mère-fille, pour changer ! 🙂

Voilà dix ans tout juste qu’une grande partie de la ville – le Port de la Lune, nommé ainsi pour sa forme en croissant – est inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l’Humanité (lire la fiche Unesco). Bordeaux compte aussi plus de 350 édifices classés ou inscrits aux Monuments historiques. Rien que ça ! Quoi voir et quoi faire: voici notre sélection, façon Top 10.

1 CONTEMPLER LA PLACE DE LA BOURSE DANS LE MIROIR D’EAU 

On en avait entendu parler, bien sûr. Et les photos nous avaient encore plus donné envie de découvrir ce fameux miroir. Mais on ne s’attendait pas à ce que ce soit si bien pensé. Le Miroir d’eau de Bordeaux, idéalement installé face à la place de la Bourse, est une merveille ! Une trouvaille simple au potentiel photogénique bluffant.

D’abord des jets d’eau, vient ensuite l’aspiration permettant d’obtenir une flaque huileuse aux reflets quasi-parfaits, puis enfin une brume rafraîchissante. Les photos ne peuvent être que réussies. Mais, même si la lumière du soir est tentante, préférez le matin pour immortaliser les lieux. En effet, le reste de la journée, dès qu’il fait beau, le miroir est envahi par les touristes et familles en manque de sensations fraîches !

2S’INITIER AUX PLAISIRS VINICOLES DANS LA CITÉ DU VIN –

C’est la nouveauté de la ville. La Cité du Vin a ouvert ses portes en mai 2016. Et on se demande bien pourquoi elle a mis tant de temps à arriver… Bon, on n’est pas des spécialistes de ce doux nectar mais on sait l’apprécier à sa juste valeur. Et quand bien même, on était curieuses de découvrir cet « équipement culturel inédit dédié au vin comme patrimoine culturel, universel et vivant (…) voyage spectaculaire autour du monde, à travers les âges, dans toutes les cultures », dixit l’office de tourisme de Bordeaux

Résultat : on n’a pas été déçues. Le musée est hyper ludique. Tout est interactif, vous avancez à votre rythme, les vidéos sont très bien faites. On a adoré la projection des panoramas de vignobles dans le monde (ils se trouvent qu’on en connaît quelques uns, le Marlborough Nouvelle-Zélande ou Stellenbosch en Afrique du Sud par exemple !), et surtout ne manquez pas la vidéo sur l’histoire du vin à Bordeaux à la fin de la visite.

Pour finir on a dégusté notre verre de bordeaux (vous pouvez goûter d’autres vignobles français ou même étrangers, mais là, ça nous paraissait être une hérésie) au bar du Belvédère. Bon allez, si vraiment on devait pointer un aspect négatif : le point de vue sur Bordeaux n’est pas exceptionnel. Mais ça, c’est vraiment pour être un peu rabat-joie !

Tarif : 20 euros pour la visite simple + un verre de dégustation au Belvédère. Adresse : 150, 134 Quai de Bacalan.

3FAIRE LES PUCES AU PIED DE LA FLÈCHE SAINT-MICHEL  –

Heureux hasard de notre calendrier, on a décidé d’explorer le quartier Saint-Michel un dimanche. Et le dimanche (comme le mardi, jeudi et vendredi), c’est le jour des puces ! Si vous aimez chiner, fouiller à la recherche d’un trésor perdu, si vous voulez prendre le pouls du quartier ou simplement observer les badauds, ce rendez-vous est fait pour vous. Mais vous pouvez aussi vous contenter d’admirer la basilique et son impressionnant clocher. Du haut de ses 114 m, la Flèche Saint-Michel domine la scène, impassible, majestueuse et justifie a elle seule une balade dans ce chouette quartier historique et populaire de Bordeaux. Pour la petite anecdote, la flèche est le plus haut clocher du sud de la France (voir le classement).

DÉGUSTER DES HUÎTRES AU MARCHÉ DES CAPUCINS 

Si vous avez déjà un peu traîné sur notre blog, vous savez que c’est une habitude chez nous. Dès qu’on arrive dans une nouvelle ville, on visite ses halles ou son marché principal. A Bordeaux, on a jeté notre dévolu sur le plus grand de la ville : le Marché des Capucins, dans le quartier Saint-Michel. Des produits frais, du bruit, un arc-en-ciel de couleurs, tout y est réuni ! Et comme on est gourmande, on a dégusté un plateau de fruits de mer avec les huîtres du bassin d’Arcachon, notre pêché mignon. 

Un peu au hasard, on s’est attablé Chez JeanMi et on s’est régalé. Plateau frais, prix corrects et serveurs souriants malgré le rush de touristes et de locaux !
Attention à partir de 11h45 il y a beaucoup de monde, queue obligatoire en attendant une table (du moins le dimanche).

Marché des Capucins, ouvert du mardi au dimanche matin, place des Capucins.

FLÂNER ENCORE ET ENCORE DANS LE CENTRE HISTORIQUE 

Ça parait être une évidence : il faut bien évidemment flâner dans le coeur historique de Bordeaux (le quartier Saint-Pierre avant tout) pour en apprécier toute la beauté. Les façades des bâtiments sont toutes plus belles les unes que les autres. Les rues sont pavées. Les places sont animées. Y’a pas à dire, il a fait du bon boulot Juju. On a rarement vu une ville si bien rénovée sur un périmètre aussi large. 
A ne pas manquer : cathédrale Saint-André, Tour Pey-Berland, place de la Bourse, Palais Rohan, place de la comédie, place du Parlement, Grosse Cloche, Porte Cailhau… Et toutes les ruelles qui relient ses incontournables. 

L’office de tourisme (place de la Bourse ou place de la Comédie) distribue des plans du centre et de la ville. Indispensable !

6ARPENTER LES QUAIS DE LA GARONNE À VÉLO –

Parfaitement aménagés pour les piétons comme pour les cyclistes, les quais de la Garonne, rive gauche, offre près de 4,5 km de promenade. L’occasion de sortir des quartier Saint-Pierre et Saint-Michel, d’apercevoir l’ancien pont de Pierre ou le moderne pont levant Jacques-Chaban-Delmas ou encore le quartier des Chartrons. c’est aussi le meilleur moyen de rejoindre la Cité du Vin, au nord des quais ou encore de profiter des boutiques du Quai des marques (Factory outlet center) pour les accros au shopping. Bref, y’a de quoi faire le long.

Et pour louer un vélo, rien de plus simple. Rendez-vous sur l’une des bornes de Vcub, vous pouvez prendre un abonnement de 24 h, 7 jours ou plus. Roulez jeunesse !

SE DÉLECTER D’UN CANELÉ 

LA spécialité de la ville. Impossible de séjourner à Bordeaux et d’échapper au canelé. Vous en trouvez à chaque coin de rue ! Ce n’est pas notre gourmandise préféré mais il faut avouer que ce délice sucré se laisse déguster facilement. Et on l’apprécie d’autant plus qu’on est dans la ville où le gâteau a été créé. A l’intérieur de cette épaisse croûte caramélisé, une pâte moins cuite au goût de rhum (du mois pour la version originale).

Bon, comme on est sérieuses, on en a goûté plusieurs, histoire de comparer. Les plus réputés (et aussi les plus chers), ceux de Baillardran, les meilleurs marchés et presque d’aussi bonne qualité de La Toque cuivrée et même ceux d’une petite boulangerie locale. Difficile de dire quels étaient les meilleurs, ce n’est finalement qu’une question de goût : certains ont la croûte plus épaisse, d’autres un fort goût de rhum… A chacun ses préférences.

Baillardran : il existe 12 points de ventes seulement sur Bordeaux.
Pour n’en citer que quelques uns : 10 cours du XXX Juillet ; 36 Place Gambetta ; 41, rue des 3 Conils.

La Toque cuivrée5 Rue sainte-Catherine ; 124 cours de Verdun ; 41 Place Gambetta.

FAIRE DU SHOPPING RUE SAINTE-CATHERINE 

Pour certains, ce point n’est peut être pas indispensable… C’est vrai que longer la rue Sainte-Catherine, un week-end, qui plus est, en période de soldes, demande une sacrée énergie ! Mais je vous rappelle qu’on parle ici d’un week-end entre filles, hein. Et puis Sainte-Catherine n’est pas n’importe quelle rue commerçante… Longue de 1,2 km, large de 10 m, cette rue piétonne offre au total près de 3 km de vitrines. C’est en fait la rue commerçante la plus longue d’Europe. 

Si vous n’aimez pas le shopping ou la foule, ne vous privez pas pour autant de cette artère incontournable, reliant la place de la Comédie, où se situe le Grand Théâtre, à la place de la Victoire et sa colonne Theimer, point sacré de rendez-vous des soirées étudiantes du jeudi soir.

SE METTRE AU VERT AU JARDIN PUBLIC 

À deux pas de l’Esplanade des Quinconces (la plus grande place d’Europe avec ses 12 hectares) et du monument aux Girondins (pas les footballeurs, les révolutionnaires hein !), faites un détour par le Jardin Public, qui existe depuis 1746. Vous pourrez y découvrir le Muséum d’histoire naturelle, ou comme nous, simplement profiter d’une pause au frais, sous un arbre. Toute ville qui se respecte possède un espace vert où se détendre, Bordeaux ne fait pas exception avec ses 11 hectares d’oxygène.

10  DÉCOUVRIR L’UNIVERS CULINAIRE DE PHILIPPE ETCHEBEST 

On adore le voir s’énerver à la télévision. Top Chef, Cauchemar en cuisine… c’est l’un des chefs français les plus médiatisés du moment. Avant de décrocher le titre de Meilleur ouvrier de France et ses deux étoiles à Saint-Emilion, le bonhomme a même joué dans l’équipe de rugby de Bègles ! Mais ce n’est qu’en 2014 que Philippe Etchebest s’installe au coeur de Bordeaux, en ouvrant la brasserie Le Quatrième Mur

On n’a pas résisté. L’occasion était belle, on a réservé une table pour déjeuner dans la brasserie du chef grognon. Histoire de découvrir son univers culinaire ailleurs que derrière la télé. Le restaurant, installé dans les murs de l’opéra offre une décoration qui colle bien au bâtiment. Pour ce qui est du contenu des assiettes… on n’a pas été déçu ! Du « croquant-gourmand » comme on l’aime : les goûts surprenants, les présentations très soignées et les papilles délectées. On ne regrette pas d’être venues. La seule pointe de déception : on n’a pas croisé Philippe Etchebest. Le chef passerait pourtant régulièrement dans son établissement, selon les serveuses, mais à l’improviste. On n’a pas eu cette chance.

Adresse : 2 place de la comédie. Menu déjeuner (entrée, plat, dessert) 34 euros.

Et pour finir : S’OFFRIR UNE VIRÉE À SAINT-ÉMILION !

On aurait pu traîner encore un peu dans Bordeaux… Mais l’appel de la vigne était trop fort ! Quand on vient dans la région, on vient aussi pour ça. Les vignobles bordelais sont connus dans le monde entier. Et s’il fallait en choisir un… Bref, on est allé à Saint-Emilion. 

A une cinquantaine de kilomètres de Bordeaux, le petit village ne faillit pas à sa réputation. Submergé par les vignes de tous les côtés, le clocher et ses jolies maisons de pierre offrent une agréable balade, même à ceux qui n’aiment pas le vin : la Place du Clocher, le couvent des Ursulines (c’est ici que le macaron aurait été inventé, vous ne le saviez pas, nous non plus !), le cloître des Cordeliers, la tour du Château du Roy et son panorama 360°… 

Et avant de repartir vers la métropole bordelaise, faites un tour dans les alentours : ce sont bien ces paysages viticoles qui sont inscrits à l’Unesco (la fiche, par ici) ! Si vous n’avez pas de voiture… tuk-tuk, petit train et même Harley Davidson proposent des virées jusqu’à Saint-Emilion !

EN PRATIQUE
Où dormir ? Pas d’adresse de charme pour nous. On a misé sur le pratique et les tarifs corrects en réservant à l’Ibis de Meriadeck. Les chambres sont confortables, on peut se garer relativement facilement dans le coin (les rues sont gratuites de 19 heures à 9 heures et le dimanche, pour le reste il y a des parkings) et surtout on est à 200 m de la cathédrale Saint-André ! Adresse : 35 cours du Maréchal Juin.
Où manger ? On aime profiter des grandes villes pour s’évader un peu, culinairement parlant. L’adresse qu’on retiendra en dehors de celles mentionnées ci-dessus : Les mille et une nuits. Un restaurant libanais qui ne désemplit pas. Une compilation de mezzé est servie pour 21 euros, c’est ultra frais et copieux ! Vous aurez du mal à tout finir, promis. Adresse : 42 rue des bahutiers.

 

3 replies »

  1. Sympa cet article de Bordeaux ! Je suis ici depuis maintenant quelques mois et j’apprécie énormément cette ville et j’aime aussi beaucoup découvrir le point de vue d’autres personnes ! 🙂
    J’aime particulièrement tes photos, coup de cœur pour ton point de vue sur le monument aux Girondins depuis le Grand Théâtre !! 😊

    • Merci beaucoup Candie ! Tu dois commencer à bien connaître cette ville et à avoir de chouette photos. Je m’y verrais bien y vivre, elle est super agréable. Vous avez fait un article sur votre blog ? Je crois bien que je l’ai raté 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *