France

Randonnée sur l’Aigoual : le sentier des 4000 marches pas à pas

Article mis à jour le

CÉVENNESLe sentier des 4000 marches mène de Valleraugue au sommet de l’Aigoual. Il peut se faire en 1 journée ou en 2 jours avec une nuit en gîte. Carte, parcours, récit : tout ce qu’il faut savoir !

Cévennes, paysages

Les 4000 marches, sur l’Aigoual, c’est sans doute la randonnée mythique des Cévennes ! Départ dans le village de Valleraugue, montée jusqu’au fameux observatoire météo au sommet, puis descente par Aire-de-Côte : voilà la boucle à réaliser. Soit près de 23 km au total, 1230 m de dénivelé positif, environ 7 heures de marche. Un beau challenge.

Le sentier des 4000 marches, c’est un itinéraire spectaculaire et facile à suivre qui peut être parcouru en 1 jour. Ou bien être aisément divisé en 2 jours, avec une nuit en gîte au sommet du mont Aigoual (ou aussi à Aire-de-Côte).

Carte du parcours, récit et infos pratiques : voilà notre guide pour cette randonnée sur l’Aigoual. Au cœur du superbe Parc national des Cévennes.

4000 marches : la carte du parcours par Aire-de-Côte

(cliquez sur la carte pour l’agrandir)

Carte 4000 marches et retour par l'Aire-de-Cote

Avant toute chose, rassurez-vous : non, il n’y a pas réellement “4 000 marches”. C’est une image. S’il y a un bien un escalier en bonne et due forme, c’est seulement sur quelques dizaines de mètres. Au départ, dans le village de Valleraugue.

Mais oui, le sentier qui grimpe jusqu’au sommet du mont Aigoual par son versant sud, avec 1 200 m de dénivelé positif à avaler, constitue tout de même un joli morceau de bravoure. Pas facile pour celui qui n’est pas habitué à randonner. Surtout qu’il n’y a pas de gentille mise en jambes : ça grimpe fort, et raide, tout de suite. Mais ne vous découragez pas : les premiers hectomètres sont les plus durs, ça va mieux ensuite…

Randonnée 4000 marches
SENTIER DES 4000 MARCHES : DÉPART DE VALLERAUGUE
Le départ – et l’arrivée – de la randonnée des 4000 marches se fait depuis le village de Valleraugue.
Accès : depuis Montpellier (via la D999) comme depuis Nîmes (D986), suivra la direction Ganges, puis Le Vigan et enfin Valleraugue..
Il est recommandé de garer les voitures sur le parking (assez grand) de la Maison de pays (office de tourisme), que nous pouvez pas rater en bordure de la D986. C’est la route qui mène au sommet de l’Aigoual et à la station de ski de l’Espérou. Une fois garé, traversez cette route et la rivière Hérault en direction du centre du village, en suivant déjà les pancartes “4000 marches”. Le départ de la rando se situe au pied de l’église. Impossible de se tromper : le début du sentier est très bien fléché, et il en est ainsi jusqu’à l’arrivée, 23 km plus loin. Côté orientation, c’est une randonnée très facile !

LA MÉTÉO : ÉLÉMENT CLÉ SUR L’AIGOUAL

L’élément le plus important à prendre en compte sur cette randonnée, c’est la météo. C’est pas pour rien qu’un observatoire a été construit ici : l’Aigoual est au le croisement perturbé des masses d’air océanique et méditerranéenne. Neige, brouillard et givre l’hiver ; itinéraire réservé aux randonneurs plus qu’aguerris dans ces conditions. Mais attention : même en été, il peut faire bien froid au sommet des 4000 marches, d’autant plus que le vent n’y est pas rare. Prévoir des vêtements en conséquence.

Première chose donc avant de vous lancer dans la randonnée, vérifiez la veille les conditions météo annoncées sur l’Aigoual. Il peut faire beau et chaud à Nîmes et Montpellier, pendant qu’une tempête s’abat sur le Mont Aigoual… Nous, on a dû reporter plusieurs fois notre randonnée (un jour, on a même fait demi-tour en cours de route pour aller grimper le mont Ventoux) avant d’avoir de bonnes conditions. Début mai, elles étaient même parfaites.

L’OBSERVATOIRE, AU SOMMET : 1567 M D’ALTITUDE

Altitude au départ de Valleraugue : environ 360 m. Altitude au sommet : 1567 m (l’Aigoual est le point culminant du département du Gard). C’est là que se dresse le fameux observatoire météo Georges-Fabre, inauguré en 1894. Jusqu’à cette année 2019, c’était la dernière station météorologie habitée de France. Comme ailleurs, Météo France a fait le ménage.

 
Aigoual, observatoire meteo

Pas d’échauffement, disions-nous. La première heure de rando, sur un chemin caillouteux (prévoyez de bonnes chaussures, hein) est la plus difficile de toute la journée. Ce jour-là, on s’est lancé sur les 4000 marches pour préparer notre première ascension d’un 4000m, le Grand Paradis, en Italie, quelques semaines plus tard. Alors tant mieux si ça tire un peu ! 

LES 4000 MARCHES : FACILE OU PAS ?

Vous randonnerez ensuite un bon moment à l’abri des arbres et puis tomberez sur un autre passage assez escarpé, d’une bonne demi-heure, à environ 3 km du sommet de l’Aigoual. Une section un poil difficile, avec quelques marches rocheuses à franchir. Mais elle est à découvert : elle offre donc de jolis paysages dégagés sur le massif. L’effort est récompensé.

Randonnée 4000 marches

Mais mis à part ces deux sections un peu raides, celle-ci et celle du départ donc, le reste de la montée des 4000 marches est assez régulier. Pas besoin d’être un montagnard chevronné pour réussir à grimper.

LE PAYSAGE : DES PYRÉNÉES AUX ALPES !

La dernière partie de l’ascension, à nouveau en forêt, longe puis traverse une rivière à gué, dans le Valat de la Fageole. Un chouette site pour une pause qui peut s’avérer bien rafraîchissante en cas de grosse chaleur… 

Ne cherchez pas l’observatoire des yeux durant la montée, vous ne l’apercevrez pas. Le bâtiment, inauguré en 1894 et que les locaux appellent parfois “le Château”, ne sera visible qu’au moment de toucher au but. À quelques centaines de mètres du sommet. Quand vous le voyez, c’est que vous êtes arrivés. Ouf !

Ascension de l'Aigoual, paysages

Là-haut (en un peu plus de 3 h de marche pour nous), il y a de l’eau fraîche et potable en accès libre. Ne vous surchargez pas en liquide, donc. Il y a aussi la possibilité, pour celles et ceux qui n’ont pas souhaité porter leur pique-nique, de déjeuner bien attablé au restaurant de l’observatoire.

– Le gîte d’étape et le restaurant du mont Aigoual sont ouverts 7 jours sur 7 de mai à octobre. Tél. 04 67 82 62 78. www.gitesaigoual.fr.

TABLE D’ORIENTATION SUR LA TOUR DE L’OBSERVATOIRE

Sinon, des petits coins d’herbe tendre offrent un paysage splendide, par temps clair, pour une pause méritée. Profitez du paysage : il est magnifique. Par temps très clair si vous avez de la chance (attention, l’été les brumes de chaleur troublent la visibilité), on y voit carrément un quart de la France : des Pyrénées aux Alpes, avec la mer Méditerranée plein sud. Incroyable.

Profitez des lieux et de la table d’orientation au sommet de la tour. Pour y grimper, vous passerez à côté des instruments météos. Et aussi de l’espace clos où des entreprises viennent faire tester leur matériel “en conditions extrêmes”. Preuve du climat record qui règne parfois au sommet.

Nous, on a agrémenté notre pique-nique d’une bière artisanale de Lozère, de la brasserie de la Jonte, achetée à la boutique de l’observatoire. Déguster une bonne mousse en rando, sans avoir eu besoin de la porter : le top, non ?

Aigoual, arrivée à l'Observatoire

Pour éviter de redescendre par le même chemin, ce qui n’est jamais très passionnant, la randonnée complète des 4000 marches emprunte le plateau de crête qui sépare la vallée de Valleraugue de la vallée Borgne. Jusqu’à Aire-de-Côte, une ancienne maison forestière qui abrita les maquisards. Elle est aujourd’hui reconvertie en un charmant gîte d’étape.

UN COUCOU AU MENHIR DE TRÉPALOUP

Prêt à nous remettre en marche ? Au départ de l’observatoire, vous devez redescendre sur quelques dizaines de mètres par le sentier que vous avez emprunté en montant. Vous rejoignez alors le menhir de Trepaloup (tout est indiqué) et continuez sur la piste en direction de l’est et d’Aire-de-Côte, donc.

Les premières minutes de la descente sont réellement magnifiques, avec quelques passages spectaculaires à flanc de montagne. Profitez-en. Parcque qu’ensuite, on entre à nouveau dans la forêt et les panoramas cévenols s’effacent dans les arbres.

Sauf quand là, il y a plusieurs options, toujours fléchées : mieux vaut choisir de marcher “côté crête”; même si c’est parfois un peu plus long, c’est beaucoup plus joli. Les Cévennes dans toute leur beauté.

Cévennes, vue en montant à l'Aigoual

BREBIS, MOUFLONS, VAUTOURS ET VÉGÉTATION

En été, il est fort probable que vous croiserez quelques troupeaux. Les brebis ont transhumé, elles sont venues se mettre au frais sur les hauteurs de l’Aigoual.
Le randonneur – très – averti pourrait aussi apercevoir des mouflons ou des gypaètes barbus. Deux espèces qui s’épanouissent à nouveau dans le massif.

La boucle des 4 000 marches, c’est aussi traverser tour à tour les quatre différents étages de végétation de l’Aigoual. En montant : des chênes verts, des châtaigniers, des hêtres et enfin de la végétation de type subalpine à l’approche du sommet. Voilà pour la partie nature.

Randonnée 4000 marches, descente Aire-de-Côte

Une fois passé devant le gîte d’Aire de Côte, l’itinéraire emprunte un tronçon de bitume avant de plonger à nouveau sous les arbres. De là, le retour vers Valleraugue paraît un tantinet long, en forêt, sur des sentiers très caillouteux. Les jambes commencent à être lourdes.

Dans la dernière partie de la descente, suivre la direction du col du Pas (il y a toujours des panneaux) pour éviter de finir par plusieurs kilomètres ennuyeux sur la route.

Retour au point de départ, dans le village de Valleraugue, après 7 heures de marche (environ 8 h 30, pauses comprises, pour nous). Avec de beaux souvenirs rapportés du sommet. Et la fierté d’avoir vaincu les mythiques 4000 marches.

LES 4000 MARCHES EN CHIFFRES
23 km, c’est la distance totale de cette randonnée, en descendant par Aire de Côte. Pour un dénivelé positif total de 1231 m.
Distance de Valleraugue (Maison de pays, où il est conseillé de stationner) au sommet à 1567 m d’altitude : 8,5 km, pour environ 3 h 30 de montée.
Le temps total de marche est estimé à 7 h. La seconde partie est plus longue mais assez rapide : il y a plus de 15 km de descente..

Vous voulez plus d’idées rando ? Alors ne manquez pas notre onglet consacré à la randonnée.

Categories: France, Randonnée

6 replies »

  1. Super rando, faite en juillet la nuit à la frontale pour éviter la chaleur et admirer le lever du soleil….mes jambes s’en souviennent encore. Je sais pas ce qui a été le plus dur : la montée ou la descente interminable 😜 a refaire de jour pour admirer les paysages de la montée. Vos récits sont tops je découvre et j’aime beaucoup 🙂 merci pour les partages détaillés !

    • Bonjour ! Nous, on est monté début mai, on a eu des conditions superbes ! Mais difficile de prédire : la météo là-haut peut être très particulière, même en plein été, avec du vent et des températures très froides. En rando, ce sont souvent les ailes de saison les plus agréables pour crapahuter (mai-juin, ou septembre-octobre) mais sur l’Aigoual, à notre avis, on peut se lancer sur les 4000 marches sans trop souffrir de la chaleur. Ou pas… Bref, dans tous les cas, mieux vaut bien vérifier la météo du jour avant de se lancer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.