France

Randonnée : le Pic Saint-Loup, oui, mais par les crêtes

FRANCE – Depuis Saint-Mathieu-de-Tréviers, cet itinéraire de rando jusqu’au sommet du Pic Saint-Loup, est à la fois physique et spectaculaire. Il permet aussi d’éviter la foule.

Sentiers des crêtes, panorama

En matière de randonnée, il y a monter au Pic Saint-Loup. Et puis il y a monter au Pic Saint-Loup par les crêtes. Rien à voir ! Depuis Saint-Mathieu-de-Tréviers, cet itinéraire, qui permet une boucle, offre des paysages spectaculaires, mais aussi une difficulté tout autre que le chemin classique (et souvent surpeuplé) qui monte du parking de Cazevieille.

Parce que le Pic Saint-Loup, pour le superbe panorama qu’il offre au sommet (658 m), facile d’accès, et sa proximité avec Montpellier (30 km seulement) attire beaucoup de monde. Même s’il est près de Nîmes aussi, où on habite depuis des années, on n’avait jamais pris le temps d’y grimper.

Randonnée au Pic Saint-Loup : un classique

La lacune est réparée :  on est enfin monté au Pic Saint-Loup, la “montagne sacrée” des Montpelliérains. Côté randonnée, on peut l’ajouter à  notre petite collection des sommets emblématiques de la région, avec le Mont Aigoual, le Mont Ventoux, ou le Pic du Canigou.

Si côté altitude, le Pic Saint-Loup ne peut pas rivaliser avec ces “grands frères”, il offre quand même un joli challenge sportif quand on le gravit par les crêtes, et un environnement et des paysages magnifiques.
Au fait, le GR de Pays Pic Saint-Loup a d’ailleurs été élu GR préféré des Français en 2021. Si, si…

Pic Saint-Loup

QUEL ITINÉRAIRE JUSQU’AU SOMMET ?

Il existe plusieurs itinéraires de randonnée pour monter jusqu’au sommet du Pic Saint-Loup et la fameuse croix qui le symbolise (vous savez, celle qui avait abîmée et qui est depuis peu de retour).

.1. Depuis Cazevielle

◾  La balade familiale.
6 km l’aller-retour depuis le parking de Cazevieille. Dénivelé 370 m.
C’est le chemin le plus court et le plus facile pour atteindre le sommet du Pic Saint-Loup. Et aussi le plus emprunté (à notre passage il était carrément pris d’assaut).
Aucune difficulté particulière.
Balisage jaune PR.

.2. Depuis Saint-Mathieu-de-Tréviers

◾  Par le GR 60.
10 km aller-retour (un peu moins si on ne repasse pas par le château de Montferrand au retour). Dénivelé : 567 m.
Moins fréquenté que le chemin de Cazevieille, car plus long, il a en plus l’avantage d’offrir une très belle découverte du château de Montferrand (petit détour).
Balisage rouge et blanc jusqu’au croisement de la Croisette, puis jaune jusqu’au sommet.

◾  Par les crêtes, d’est en ouest. Notre choix : un itinéraire sportif et engagé pour découvrir le Pic Saint-Loup de la plus belle façon, avec un retour sous forme de boucle. Allez, on vous raconte tout !

Panorama sur le Pic Saint-Loup et l'Hortus

LE TRACÉ DE LA RANDONNÉE PAR LES CRÊTES

Distance 8-10 km (en fonction des variantes empruntées ; mais la distance ne compte pas vraiment ici).
Dénivelé : 759 m.
Temps estimé : 3h30.
Balisage : rouge puis bleu-vert sur les crêtes, pas toujours évident à suivre ; jaune puis rouge-blanc sur le retour.
Difficulté : élevé sur la partie des crêtes. Relativement facile sur le GR60.

ATTENTION.
Le sentier des crêtes n’est pas accessible à tout le monde. Il demande tout de même une bonne condition physique.
* Il s’agit parfois presque d’escalade autant que de randonnée. Vous ne serez jamais à flanc de falaises et les prises sont toujours faciles, mais pendant les 4 kilomètres qui relient le château de Montferrand au Pic Saint-Loup, il faut (très) souvent s’aider des mains pour avancer sur les roches. Et 4 kilomètres quand on avance à 1 ou 2 kilomètre/heure, ça peut être long et éprouvant…
* Les personnes sujettes au vertige pourront éprouver quelques difficultés sur certains passages.
* Le balisage est souvent effacé ou peu visible, mais cherchez bien, il y a toujours une petite marque quelque part…

La bonne nouvelle, c’est qu’à tout moment, vous pouvez récupérer le GR60, en parallèle un peu plus bas.

Pic Saint-Loup, Sentiers des crêtes

Le départ : au parking de Saint-Mathieu-de-Tréviers

C’est parti pour le Pic Saint-Loup par les crêtes ! La randonnée débute en haut du village de Saint-Mathieu-de-Tréviers. En voiture, après avoir traversé le village, il vous faut suivre la direction du domaine viticole de l’Ermitage du Pic Saint-Loup, en empruntant  le chemin “Cami de Lou Castellas”. Juste avant le portail du domaine, prenez la piste à droite (généralement des voitures sont garées à l’entrée du sentier), poursuivez, il y a un parking aménagé quelques dizaines de mètres plus loin.

C’est d’ici que partent plusieurs sentiers qui mènent au Pic Saint-Loup : le GR60 et celui que nous avons emprunté à l’aller pour rejoindre le château de Montferrand et les crêtes.

Délaissez le GR à l’entrée du parking. Poursuivez de l’autre côté du parking, le long du chemin du Cros de Boudou. Puis, 400 à 500 m plus loin empruntez la piste à gauche qui grimpe. Un bon échauffement avant de rentrer dans le cœur du sujet !

Le château de Montferrand

Un gros kilomètre de chemin caillouteux plus loin, on atteint le premier point d’intérêt de cette randonnée : le château de Montferrand (393 m). Le site est fermé au public pour des questions de sécurité, il est cœur d’un projet de valorisation dans les années qui viennent. Cette forteresse du XIIe siècle, située sur une arrête du Pic Saint-Loup, offre déjà un magnifique panorama sur le secteur. Avec en bas, le village de Saint-Mathieu-de-Tréviers, les vignobles et, quand la visibilité le permet, la mer. Et de l’autre côté, une vue sur le Pic Saint-Loup et en face, l’Hortus.

Contournez le château par la gauche. Laissez le premier sentier sur votre gauche, il rejoint le GR60. C’est ici que les choses sérieuses commencent…

Balisage rouge sur le sentiers des crêtes

Un jeu de piste technique sur les crêtes

Pour vous engager sur le sentier des crêtes, il vous faudra trouver dans les rochers un marquage rouge. C’est lui qui vous guidera une grande partie du chemin. Les traces sont souvent effacées par le temps mais dans 90% des cas, quand vous hésitez sur la direction à suivre, la marque est là, quelque part…
Le balisage s’applique à suivre les crêtes au plus près, donc si vous perdez de vue le “chemin”, resserrez vers la face nord, et ses falaises abruptes. Le petit malin qui a fait le balisage n’avait qu’un seul but : vous gardez sur la crête le plus souvent possible !

Sur la deuxième partie de notre marche, le balisage rouge a laissé sa place à un balisage bleu et vert. A moins que nous nous soyons écartés de l’itinéraire initial. Quoi qu’il en soit, le chemin bleu ou vert vous emmène lui aussi jusqu’au sommet du Pic Saint-Loup ! Pas de panique donc.

Une ascension sportive et aérienne !

L’exercice demande un peu de technique, un peu de souplesse et un peu de force dans les bras ! Mais la récompense est là, tout au long du sentier : un panorama à 360 sur le château de Montferrand, le Pic Saint-Loup et toute la région. Et cerise sur le gâteau, on n’a pas croisé une seule personne sur le sentier ! Seuls au monde !

Seuls ou presque. Si vous êtes chanceux, vous tomberez, comme nous, sur des chèvres sauvages.

Escalade et randonnée sur les crêtes du Pic Saint-Loup

Plus vous vous rapprocherez du but de votre expédition, plus vous avez de chance de croiser du monde. Il vous faut vous faire à l’idée : une fois que vous quittez les crêtes pour rejoindre le Pic, fini la tranquillité. Et face à la foule que l’on a trouvé au sommet, un jour de soleil en plein hiver, on n’imagine pas ce que ça peut donner au printemps. Le retour à la réalité est brutal !

La foule autour de la croix du Pic Saint-Loup

Pour tout vous dire, on n’a même pas cherché à savourer notre arrivée au sommet du Pic Saint-Loup ! On a fuit la croix et la chapelle le plus vite possible pour trouver un peu de répit sur les crêtes, côté ouest cette fois. Le panorama, là encore magnifique nous a réconcilier avec le “pagaille” des lieux, le temps d’un pique-nique bien mérité.

Panorama ouest depuis le Pic Saint-Loup

C’est le moment de débuter la descente. Petit passage auprès de la chapelle et on attaque le retour par le sentier “classique” très encombré et relativement étroit. Il est très difficile d’y doubler les familles, groupes scolaires et autres marcheurs au pas plus léger.

LA LÉGENDE DU PIC SAINT-LOUP
La légende raconte que trois frères, Loup, Guiral et Clair, tombèrent amoureux de la même jeune femme. Tous partirent en croisade sans savoir lequel la bien-aimée choisirait comme époux. A leur retour quelques années plus tard, elle avait trépassé… Désespérés, les trois frères s’accordèrent pour devenir ermite, chacun sur l’un des monts entourant le village et chaque année allumer un feu en hommage à leur bien-aimée.
Loup fut le dernier à mourir. Et comme pour ses frères son nom fut donner au mont sur lequel il s’était exilé… Le pic Saint-Loup. Le Mont Saint-Guiral est situé près du Mont Aigoual. Quant au Mont Saint-Clair, il surplombe la ville de Sète.

Retour vers Saint-Mathieu-de-Tréviers par le GR 60

Balise GR60

Après 500 m, vous arrivez au large croisement de la Croisette. C’est ici que les marcheurs se divisent en deux groupes. Ceux qui rentrent sur Cazevieille et ceux qui virent vers Saint-Mathieu. Bonne nouvelle : la plus grande partie filent vers Cazevieille, à droite. Nous, on part à gauche, direction Saint-Mathieu par le balisage rouge et blanc.

La descente se poursuit tranquillement pendant plusieurs kilomètres. Pas de véritables difficultés, si ce n’est des chemins caillouteux, toujours plus déstabilisant quand les jambes commencent à fatiguer. Et après l’ascension par les crêtes, c’est généralement le cas !

Après 2 kilomètres, vous pouvez bifurquez à gauche pour rejoindre le château. Un petit détour inutile si vous l’avez découvert à l’aller.
Il ne vous reste plus qu’à rejoindre le parking pour récupérer votre voiture. Pour un repos bien mérité.

Hérault, château de Montferrand

En résumé, si on devez vous donner 3 bonnes raisons d’emprunter les crêtes pour aller au sommet du Pic Saint-Loup :

  • Vous serez seul au monde ou presque !
  • Les panoramas sont encore plus beaux qu’au sommet.
  • Toute ascension se mérite, et atteindre les 658 m du Pic Saint-Loup par le GR60 ou depuis Cazevieille, c’est presque trop facile pour savourer l’expérience !

Pour vous faire une petite idée du sentier, jetez un œil à cette vidéo de France 3.

Categories: France, Randonnée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.