France

Visiter le Pont du Gard sans payer, oui, c’est possible !

FRANCE Il existe différents moyens de visiter le Pont du Gard. À pied, c’est gratuit : on vous explique comment faire. Sinon, il y a l’option voiture, et parking. Ou le mode rafraîchissant : en canoë.

Pont du Gard, vue du ciel

Visiter le Pont du Gard, c’est un incontournable. Et c’est possible de le faire sans payer…
Pour nous, c’est simple : le Pont du Gard fait partie des monuments qu’il faut avoir vu au moins une fois dans sa vie. Et on n’écrit pas ça par chauvinisme, parce qu’on vit juste à côté, à Nîmes !

Au contraire, même si on a la chance de voir assez souvent le Pont du Gard (on y va plusieurs fois par an ; c’est gratuit pour les Gardois), on est à chaque fois frappé par sa majesté (50 m de haut, 275 m de long) dans ce superbe cadre naturel. Et aussi ému par ce qu’il représente. “C’est à peine si le Colisée, à Rome, m’a plongé dans une rêverie aussi profonde”, a écrit Stendhal au sujet du Pont du Gard. Tout pareil !

Le Pont du Gard, classé à l’Unesco

Symbole du génie romain, chef d’oeuvre technique, le Pont du Gard est l’un des vestiges les plus précieux, à l’échelle de la planète, de l’Antiquité. C’est à ce titre qu’il est inscrit au Patrimoine mondial de l’Humanité depuis 1985 en tant que “témoin du génie créateur humain“.

Pièce maîtresse d’un aqueduc de plus de 50 km de long, ce monument spectaculaire a 2000 ans d’Histoire, rien que ça ! Pour remettre les choses en perspective, les temples d’Angkor n’ont “que” 1000 ans, le Machu Picchu 600 ans, le Taj Mahal 400 ans. Ça calme, hein ?

Pont du Gard, monument romain

Où se trouve le Pont du Gard, précisément ?

Le Pont du Gard enjambe le Gardon sur le territoire de la commune qui porte son nom, celle de Vers-Pont-du-Gard. Elle se trouve à une trentaine de kilomètres de Nîmes et une quinzaine d’Uzès.

Comment aller au Pont du Gard ?

EN VOITURE
Pour aller au Pont du Gard en voiture, c’est très simple (c’est quand même sacrément bien fléché). Depuis l’autoroute A9, il faut emprunter la sortie 23 à Remoulins et suivre les panneaux.
Depuis Nîmes, suivre la direction de Marguerittes et là encore, laissez-vous guider par la signalisation ; comptez une petite demi-heure de route, quand ça roule normalement.

EN BUS 
Il est aussi possible de rejoindre le monument pour quelques euros en bus depuis Avignon et Alès (ligne A15 – les horaires) ou depuis Nîmes (ligne B21 – les horaires).

À VÉLO

Aller au Pont du Gard à vélo, ce n’est pas forcément facile, tout particulièrement en partant de Nîmes.

La route, via Marguerittes, n’est ni agréable ni très sûre : ça circule beaucoup et certains passages sont délicats pour les cyclistes. Notre conseil, si vraiment vous voulez effectuer ce trajet en vélo de la route : passez par Poulx, Cabrières et Lédenon, vous n’emprunterez ainsi la “grande route” que sur une poignée de kilomètres. Mais attention, ce parcours, de plus de 20 km, est du coup assez vallonné.

Sinon, il existe des voies vertes qui mènent au Pont du Gard. L’une d’elle part de Sernhac, à 5,5 km du monument : un parking gratuit sur place (angle entre le Chemin de la Cave et le chemin des Près) permet de décharger les vélos et il ne reste plus qu’à pédaler un petit quart d’heure pour découvrir – gratuitement – le pont.

Des itinéraires cyclables y mènent également depuis Uzès ou Beaucaire.

Rive droite ou rive Gauche ?

Si vous choisissez l’option voiture, il existe deux grands parkings sur chacune des rives du Pont du Gard. Le plus grand (800 places) se trouve rive gauche, sur la commune de Vers. C’est sur celui-ci que viennent se garer les bus de tourisme. Le chemin qui mène jusqu’au monument passe devant l’espace musée, des boutiques, des cafés…

NOTRE CONSEILchoisissez plutôt la rive droite, du côté du village de Remoulins (plus facile d’accès si vous venez de Nîmes). La marche qui mène jusqu’au Pont du Gard est un peu plus courte mais surtout, c’est la bonne rive pour les coins baignade (pensez à votre maillot !) ou pique-nique, c’est aussi sur celle-ci que se trouve le restaurant Les Terrasses (qu’on recommande chaudement). De toute façon, vous allez bien traverser le pont, non ?

Il existe un belvédère pour voir le monument d’en haut sur chacune des deux rives.

L'aqueduc romain est classé à l'Unesco

Visiter le Pont du Gard, combien ça coûte ?

Le prix, c’est une question importante bien sûr. La politique tarifaire a changé au Pont du Gard : il y a encore quelques années, il fallait payer (cher) pour le parking, que vous soyez deux ou cinq personnes à bord de votre véhicule… Désormais, le billet est individuel (et il comprend le stationnement).

Le tarif adulte est de 9,50 € (9 € si vous réservez votre billet à l’avance sur internet). Tarif réduit 7 € (étudiants, chômeurs, RSA, etc.). Bonne nouvelle : c’est gratuit pour les enfants (jusqu’à 18 ans !).
Le billet donne accès au Pont du Gard (et à la rivière pour se baigner), et aussi aux espaces musée et ciné ainsi qu’à l’espace en plein air “Mémoires de Garrigue”. 

En juillet et en août, il existe des prix moins chers pour les soirées (adulte 5€ ; réduit 3€, gratuit pour les moins de 18 ans) à partir de 20h. Ça peut-être un bon plan d’arriver à cette heure-là, avec son pique-nique par exemple, et de profiter du site (qui reste ouvert jusqu’à minuit en plein été) sans la foule.

Le Pont du Gard est accessible toute l’année, 7 jours sur 7,  de 9h à 20h de janvier à mars ; jusqu’à 21 h d’avril à mai et d’octobre à décembre ; 22h en juin et septembre ; et donc, minuit, en juillet et en août.

Visiter Nîmes et le Pont du Gard : des pass couplés

Depuis des années, la ville de Nîmes et le Pont du Gard avaient tendance, sinon à se tirer la bourre, à ne pas franchement s’entendre sur le plan touristique (notamment pour des raisons politiques gauche-droite, grrrr). Ça va mieux : depuis 2019, des pass communs avec Nîmes ont été créés.

Notamment le billet “Romanité Tour” qui permet de découvrir les sites romains de Nîmes (Arènes, Maison Carrée et Tour Magne), d’accéder au Musée de la Romanité et, donc, au Pont du Gard. Un billet à 24 €, valable 7 jours ; ça vaut vraiment le coup si vous restez plusieurs jours dans le coin. En vente dans chacun des sites.

Comment visiter le Pont du Gard gratuitement ?

Oui, c’est possible d’y aller sans payer. Et c’est même assez simple, finalement, mais ça demande un minimum d’effort.

Première solution : être Gardois.(celle-là ne demande pas d’effort). A condition d’être muni d’une pièce d’identité et un justificatif de domicile récent, l’accès au Pont du Gard est gratuit.

Sinon, l’autre solution est simple : ne pas y aller en voiture. À pied, en passant par les sentiers de rando balisés (et non pas l’entrée principale), l’accès au monument romain est gratuit ! 

Carte randonnée pont du Gard
© maps.me

À PIED

Notre proposition de courte randonnée pour découvrir le Pont du Gard :

Départ : Saint-Bonnet-du-Gard.
7 km aller/retour.
Moins de 2 heures de marche.

Au départ de Saint-Bonnet-du Gard, le Pont n’est qu’à 3,5 km. La randonnée est facile, avec un dénivelé positif de moins de 300 m. Elle se fait en moins d’une heure de marche.

Vous pouvez vous garer librement sur la place de la Fontaine ou devant la mairie de Saint-Bonnet. De là, empruntez la petite route (chemin de Sablas) qui longe les vignes, jusqu’au Moulin Cante Perdrix.

Continuez la montée. Une fois en haut de cette côte, vous pouvez au choix, prendre en face. Ou à gauche (puis de nouveau à gauche à l’embranchement suivant). Les deux sentiers se valent. L’idéal, bien sûr, c’est de ne pas emprunter le même au retour, histoire de varier les plaisirs !

  • Le plan détaillé de la randonnée est disponible ici. Il propose une petite boucle une fois le Pond du Gard traversé qui n’est pas indispensable.

NOTRE AVIS. L’option marche est de loin notre préférée. On est Gardois (donc l’accès est gratuit pour nous), et pourtant lorsqu’on fait découvrir le Pont du Gard à des amis, on emprunte souvent ce chemin, en pleine garrigue. Le plaisir de découvrir le Pont au détour d’un sentier, après une petite heure de marche, est tellement plus fort ! C’est comme ça que l’on apprécie vraiment la beauté du lieu. Et non pas en sortant du parking et en piétinant derrière une foule jusqu’au Pont… mais ce n’est que notre avis !

Dernière option : passer sous les arches en canoë !

En canoë, ou en kayak. L’été, c’est selon nous la meilleure façon de découvrir le Pont du Gard pour une première fois. À la force de la pagaie. Une expérience qui peut parfaitement être familiale : le Gardon est une rivière de classe 1, il est possible d’y naviguer à partir de 6 ans. Pas de rapides, pas de risques.

descente du Gardon en kayak

De nombreux loueurs de canoës et de kayaks sont installés à Collias : de là, une descente facile mène jusqu’au Pont du Gard. La distance, 8km, se parcourt facilement en deux heures, mais autant prendre son temps : embarquer le pique-nique dans les bidons étanches fournis par le loueur et profiter des nombreuses petites plages (ou rochers, pour sauter) sur le trajet.

Le final, c’est l’apothéose : un passage inoubliable sous les arches millénaires. Votre loueur de bateau viendra vous récupérer quelques centaines de mètres plus loin. La descente coûte selon les loueurs environ 25 euros par adulte, la moitié par enfant (mais vous ne payez pas l’entrée sur le site).

Attention, en fin d’été, le niveau de l’eau est bien plus bas qu’en début de saison estivale… et les espaces baignades moins nombreux !

AU FAIT, LE PONT DU GARD C’EST QUOI ?   
Et dire que les Romains l’ont bâti comme un simple outil industriel, sans considération esthétique… Toujours debout 2 000 ans plus tard, le Pont du Gard est juste une merveille. Impossible de n’être pas frappé par la beauté du monument, dans ce cadre naturel extraordinaire, à la porte des gorges du Gardon. 
Beau, OK, mais à quoi servait-il ?  Le Pont du Gard est l’élément le plus spectaculaire et aérien d’un aqueduc construit en une quinzaine d’années, entre 40 et 60 après J-C, pour acheminer l’eau de la source de l’Eure, au pied de la ville d’Uzès, aux habitants de Nîmes, une cinquantaine de kilomètres plus loin.
Durant près cinq siècles, « l’eau pure et fraîche alimentait les fontaines installées dans toutes les rues de la ville, les thermes, les jardins, les industries et les habitations privées ». Abandonné au début du VIe siècle, en partie démonté au XIIe siècle, pour utiliser ses pierres millénaires
comme matériau de construction, puis échancré et dangereusement fragilisé pour permettre la circulation des charrettes, le Pont du Gard souffre.
Prosper Mérimée le fait inscrire sur la première liste des monuments historiques de France en 1840 et lance deux campagnes de restauration qui vont le sauver de son état de dégradation. Des ingénieurs songent alors même, un temps, à réutiliser l’aqueduc pour alimenter les florissantes industries textiles nîmoises de l’époque.
Un siècle plus tôt (1743), un pont routier a été accolé à la
façade orientale de l’édifice. Le pont Pitot, du nom de son concepteur, est toujours là : c’est en fait lui que vous emprunterez pour traverser la rivière.

Trouver un logement à proximité du Pont du Gard :

Booking.com

Categories: France

5 replies »

  1. Bonjour,
    Merci pour les infos. Si on fait la randonnée au départ de St Bonnet du Gard, on arrive au pont mais il est impossible de le traverser sans payer ? Merci pour votre réponse.

    • Si, bien sûr, il est tout à fait possible de traverser le Pont du Gard, ou de vous baigner, puisque vous arrivez directement sur le site, sans passer par l’entrée et la billetterie. Mais en revanche, forcément, vous n’avez pas accès à l’espace musée (mais le Pont se suffit à lui-même, à notre avis).

  2. Bonjour et merci pour votre participation. Pour l’option à pied est-ce qu’on peut quand même se baigner en arrivant au Pont du Gard ?
    Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.