Asie

Tu sais que tu es au Cambodge quand…

DIX DE DER Après chaque étape, on vous livre un Top 10 des petites choses typiques du pays traversé, qui nous ont étonnés, amusés ou agacés. Cinquième épisode avec le Cambodge.

Cambodge, Phnom Penh, monument de l'indépendance

 

1 “Tuk-tuk Sir ?” Ou, version feminine : “Tuk-tuk Lady ?” Voilà certainement les deux phrases que vous entendrez le plus dans la rue, au Cambodge. Mais généralement, les chauffeurs sont souriants, sympas et n’insistent pas. Vous êtes déjà allés en Inde ? Rien à voir.

2 – À vélo, à scooter ou autre, surtout ne pas s’arrêter si vous êtes pris dans un accident au Cambodge (et que vous pouvez encore bouger, bien sûr). Sinon, ça peut devenir compliqué pour l’occidental que vous êtes. Sur ça, lire le témoignage de Jean-Benoit, du très chouette blog www.vivreaucambodge.net.

3 – Tu constates que, c’est vrai, les Cambodgiens mangent tout. Insectes, larves, sauterelles ou mygales ? Pas de problème. Et ici, ce n’est pas pour le folklore, pour amuser les touristes. Ah oui, il y a aussi le balut, ou foetus de poule : on vous a déjà raconté notre expérience en la matière

4 – Vous aimez les cuisses de grenouille ? Nous oui, plutôt. Mais pourquoi se limiter aux cuisses : au Cambodge, la grenouille, ils la becquettent entière. Juste empalée sur une pique, les pattes écartées et allez hop, au grill. Quand on vous dit qu’ils mangent tout.

Cambodge, bon appétit !

5 – La monnaie nationale, c’est bien le riel. Mais tu payes tout en dollars, on ne te sert d’ailleurs que ça au distributeur. 

6 – Ton statut est susceptible de passer à tout moment de celui de touriste à celui de turista… Ouais, la nourriture au Cambodge, c’est un peu moins safe que dans les pays voisins. 

7 – En matière de mines anti-personnelles, le Cambodge possède un triste record du monde (des infos ici). Et ça se voit : des pauvres gens amputés, handicapés, estropiés, vous en croisez tous les jours.

8 – En bord de route, quelques bouteilles en verre remplies d’un liquide trouble : c’est une station essence.

9 – La pétanque est une institution. Mais sans le pastis…

10 – Les Cambodgiens sourient. Tout le temps.

Cambodge, sourire

Et vous, d’autres choses vous ont frappés au Cambodge ? N’hésitez pas à les partager, dans les commentaires…

4 replies »

  1. Je reviens de mon second voyage au Cambodge et à chaque fois j’ai retrouvé ce que tu décris, y compris la pétanque.
    J’ajouterai les “hello” enthousiastes auxquels nous avons eu droit de la part des enfants de 7 à 77 ans 🙂 et les “how can I help you” avec lequel chaque propriétaire de stand sur les marchés nous interpelle et ils sont nombreux car bien souvent le stand fait tout juste 2 m de largeur.
    En tous les cas un super pays où on apprend à prendre le temps.

    • C’est vrai que les Cambodgiens sont très accueillants et particulièrement souriants. On l’a d’autant plus remarqué que nous étions juste avant au Vietnam et que les locaux sont (d’après notre expérience) beaucoup moins chaleureux.

  2. J’ai retrouvé quelques points effectivement 🙂
    Par contre aucune tourista à déclarer de notre côté et les sourires cambodgiens n’ont pas été à la hauteur de leur réputation, en tout cas pour nous .

    Par contre, je ne compte plus le nombre de “tuk tuk sir” qu’on a entendu et le nombre de fois où je ne comprenais rien entre les riels et les dollars !

    Nous, ce qui nous a le plus marqué c’est cette façon de vivre au jour le jour, avec parfois même beaucoup d’inconscience. Mais avec leur historique on peut les comprendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *