Etats-Unis

Randonner au cœur de Zion National Park

ÉTATS-UNISQue faut-il visiter à Zion ? Quelles randonnées choisir ? Notre guide pratique détaillé et nos conseils pour explorer le parc national.

Zion National Park, Hidden Canyon Trail

Zion National Park. La première chose qui frappe le visiteur en entrant dans le parc national de Zion : sa route rouge ! Nous traversons notre troisième National Park de l’ouest américain (après le Grand Canyon et Bryce Canyon) et c’est la première fois que l’on voit ça. On comprend très vite l’intérêt de ce bitume aux couleurs des falaises voisinantes : s’intégrer le plus harmonieusement possible à cet environnement préservé.

Zion National Park en quelques mots…

En 1919, Zion National Park devient le premier parc national de l’Utah. Le site de 593 km2, situé au sud ouest de l’Etat, se divise en deux grandes parties : Kolob Canyons (au nord) qui représente 90% du parc et le très visité Zion Canyon (au sud).

Zion NP, official map

Réputés pour ses profonds canyons creusés par la Virgin River dans des roches aux tons rougeâtres, les 8 miles de Zion Canyon attirent la plupart des visiteurs. Il n’y a qu’à jeter un coup d’oeil sur la carte du parc (à télécharger ici en pdf) pour voir où se concentre le gros de l’activité. 

Comme la majorité des visiteurs – et parce que notre emploi du temps ne nous permet pas autre chose -, nous avons choisi d’explorer la partie la plus desservie mais aussi la plus impressionnante du parc : Zion Canyon et ses falaises abruptes aux couleurs étonnantes…

TARIFS. L’entrée dans le parc coûte 35 dollars pour une voiture (valable 7 jours). Elle est gratuite si vous possédez la carte America is beautiful.

Zion national Park, falaises

ARRIVER PAR LA ZION MOUNT CARMEL HIGHWAY

Le péage Est du parc, que l’on a emprunté en venant de Bryce Canyon (lire l’encadré ci-dessous) – un peu au hasard, il faut l’avouer – offre la plus belle entrée en matière possible. Loin de la ruche de Zion Canyon et de sa Scenic drive, la Zion Mount Carmel Highway, qui relie l’East entrance au Visitor Center (entrée sud), compte une trentaine de kilomètres sinueux et grandioses à travers les roches rouges du parc. On trépigne d’impatience devant ce premier aperçu : vivement de voir la suite !

Et son célèbre tunnel !

C’est la portion la plus célèbre de cet axe : le Zion Mount Carmel tunnel. Construit en 1930, il était à son inauguration le plus long tunnel routier du pays (1,1 miles) situé en dehors d’une grande ville.

Attention il est interdit aux piétons, cyclistes et les véhicules larges (sans permis). Renseignez-vous avant d’y arriver : les véhicules excédant 2,40 m de large ou 3,40 m de hauteur doivent demander un permis. En effet, le tunnel trop étroit exige l’intervention d’un ranger – pour alterner la circulation – si un véhicule trop large se présente… d’où la nécessité d’avoir un permis. Demandez-le à l’entrée du parc. Tarif : 15 dollars.

Zion national park, route rouge
ITINÉRAIRE : COMMENT VENIR A ZION DEPUIS BRYCE CANYON ?  
Depuis Bryce Canyon, le trajet jusqu’à Zion est très court ! Moins de deux heures (130 km environ) de route pour relier deux parcs nationaux, c’est assez rare pour être souligné. L’idéal – le plus direct et le plus paysager – c’est d’entrer dans Zion National Park par l’entrée Est, et non l’entrée Sud (la plus fréquentée et où se trouve notamment le Visitor Center). 
Depuis Bryce, prendre la UT12 vers l’ouest pour rejoindre l’US89. Suivre l’US89 en direction du sud, passer le village de Mount Carmel ; à la sortie prendre à droite, UT9, au Mount Carmel Junction. Le péage du parc se trouve à quelques kilomètres.

OÙ DORMIR DANS LE NATIONAL PARK ?

Il existe deux campings dans Zion Canyon :  Watchman et South campground. Les deux sont ouverts à la réservation plusieurs mois en avance.

Ce qui complique un peu les choses pour ceux qui – comme nous – arrivent sur place le jour même, sans réservation. Partez du principe que les sites seront complets tous les soirs pendant la période estivale. Votre seule chance d’avoir un emplacement, c’est de vous présenter (très) tôt le matin sur place. La file d’attente commence à se former à l’aube ! Le checkout est lui à 11h… Good luck !

Ou vous pouvez réserver votre nuit à l’avance, si vous avez planifier un road trip précis…

Zion National Park, South Campground

NOTRE AVIS SUR LE SOUTH CAMPGROUND
Tarif 20 dollars par nuit/emplacement. 
LES PLUS
-> le camping est situé à l’intérieur du parc, un luxe compte tenu des milliers de visiteurs qui passent l’entrée du parc chaque jour en été.
-> il est situé à proximité de la Virgin River dans laquelle on peut se tremper (idéal après une rando).
-> les emplacements sont bien équipés : fire place + table de pique-nique. 
LES MOINS
-> pas de douche sur place.
-> camping facilement complet : donc beaucoup de monde.

On a eu de la chance dans notre attribution, puisqu’on s’est retrouvé en bordure de camping. Face aux falaises. On a même eu de la visite le soir au moment du repas…

Zion National Park, South Campground

SCENIC DRIVE : CE QU’IL FAUT SAVOIR

Zion NP, shuttle bus

Comme tout bon parc américain, Zion possède sa propre Scenic drive. Mais le parc, victime de son succès, a du aménager la circulation à l’intérieur pour préserver le site et limiter le nombre de voitures (qui dépassait les 5 000 par jour avant l’instauration de navettes)…

Un système de navettes a donc été mis en place le long de Zion Canyon Scenic drive. Il est obligatoire d’avril à octobre à partir de Canyon Junction : croisement de la Zion Mount Carmel Highway et de la Zion Canyon Scenic drive. Il est possible de laisser la voiture au camping, au Visitor Center (parking rapidement complet), ou le long de la route sur rares places aménagées.

Les navettes sont gratuites et circulent très fréquemment du lever au coucher du soleil. Elles débutent leur trajet au Visitor Center (arrêt 1) et le terminent au fond du canyon au niveau de Temple of Sinawava (arrêt 9). Comptez 1h30 environ pour faire l’ensemble du trajet.

Où vous arrêter ? En fait, ça dépend vraiment de vos envies de balades… Contrairement à Bryce Canyon où la route domine le site, ici, vous êtes en bas, dans le canyon. Donc pas de point de vue très dégagé à moins de s’engager sur les sentiers de randos. Pas d’inquiétude si vous n’aimez pas marcher, il existe aussi des marches courtes faites pour vous. On vous en donne quelques unes en dessous.

Zion National Park, victime de son succès

Il faut être honnête, même lors de notre séjour au Grand Canyon nous n’avions pas eu une telle impression de monde ! Zion Canyon est un site relativement étroit et la foule en été est très dense. Nous n’avons que très rarement été seuls, contrairement à Bryce canyon… La seule fois où on s’est (un peu) éloigné de tout ce monde, c’est pendant notre randonnée : Hidden Canyon Trail…

Bref si vous cherchez un endroit fascinant et vertigineux, venez à Zion, mais si vous avez horreur de la foule, passez votre chemin (ou revenez hors saison ?).

RANDONNER DANS ZION NATIONAL PARK

Vous êtes amateurs d’escalade ou de canyoning ? Zion National Park a de quoi satisfaire vos envies ! Nous on est plutôt randonnées. Et en la matière, le parc de l’Utah n’est pas mal non plus ! Petit tour d’horizon des trails que l’on a pu explorer.

NOTRE CONSEIL. N’hésitez pas à jeter un coup d’oeil sur le journal du parc distribué par les rangers, il liste toutes les randonnées à faire sur le site. Ou demandez simplement à un ranger qui vous guidera en fonction de vos envies et vos capacités. Pour avoir d’autres idées que le trop célèbre et trop fréquenté Angels Landing trail ! 🙂

Zion, escalade
DÉGÂTS, INTEMPÉRIES : VÉRIFIEZ L’ÉTAT DES SENTIERS   
C’est ici, à Zion, que l’on a pris conscience de l’importance de vérifier l’état des sentiers de randonnée avant de partir marcher. On prévoyait, comme beaucoup de visiteurs, de s’élancer sur l’Angels Landing Trail. Sauf que la veille du départ, on est tombé sur une alerte des rangers : “Angels Landing trail fermé pour cause d’éboulements suite aux orages de juillet…”. Même chose pour les Middle et Lower Emerald pools inaccessibles suite à des éboulements…Et notre expérience n’est visiblement pas exceptionnelle…. Les itinéraires mettant parfois plusieurs mois à être à nouveau accessibles.
Alors avant tout départ en rando : rendez-vous sur le site du parc et vérifiez si aucune “Alerts in effect” n’est affichée et si aucun “trail closures” n’a été décrété. Ça vous évitera de perdre du temps ou de prendre des risques. 

RIVERSIDE WALK 

Point de départ Temple of Sinawava (arrêt 9 de la navette).
Aller-retour 3,5 km
Temps 1h à 1h30
Niveau très facile

Zion, national Park, Riverside walk

On avait envie de fraîcheur ! A peine la tente dépliée, on s’est jeté dans la première navette pour avoir un aperçu de ce fameux canyon. Les yeux en l’air, on traverse la Scenic drive jusqu’au dernier arrêt : Temple of Sinawava.

Zion National Park, Virgin River

Pour être honnête, on est parti un peu les mains dans les poches, petits sacs sur le dos, un peu d’eau, les baskets et hop, nous voilà sur le sentier Riverside Walk à longer la Virgin River. Nous ne sommes pas seuls, loin de là ! On croirait presque que tout le monde à eu la même idée que nous…

Mais on comprend vite pourquoi. Au delà du fait que le sentier est plat, aménagé et donc accessible à tout le monde, il est tout à fait possible de faire trempette dans la rivière. Et avec la chaleur, les familles ont toutes débarqué avec leurs gamins pour se rafraîchir !

On avance jusqu’au bout du sentier. Pour se déchausser enfin, et profiter nous aussi des bienfaits de la Virgin River.

Notre avis : On va être honnête, le sentier n’a pas vraiment d’intérêt sauf si vous souhaitez faire une pause farniente en bord de rivière. Ou accéder aux Narrows…

THE NARROWS 

Point de départ Temple of Sinawava (arrêt 9 de la navette), au bout de Riverside Walk.
Aller-retour jusqu’à 22 km
Temps jusqu’à 8h
Niveau facile à difficile (tout dépend du temps passé dans l’eau)

Zion National Park, The Narrows

Si vous voulez réussir votre expérience dans les Narrows, il va falloir être un peu plus prévoyants que nous…

On manquait clairement de renseignements et d’équipements quand on est arrivé à la fin du sentier Riverside Walk. Et on a mis un moment à comprendre pourquoi des dizaines et des dizaines de personnes, bâtons à la main et chaussures plastiques aux pieds, remontaient le courant de la Virgin River.

Comme son nom l’indique parfaitement, The Narrows correspond à un passage particulièrement étroit du canyon. Creusées par la rivière pendant des millénaires, ces gorges aux falaises abruptes sont en fait l’une des randonnées les plus populaires du parc. Et pour cause : le sentier n’est autre que le lit de la rivière. Et pour randonner, il suffit de marcher dans l’eau à contre-courant (en s’enfonçant parfois jusqu’au genoux) !

La marche peut durer quelques minutes ou plusieurs heures, c’est à vous de décider jusqu’où pousser l’exploration ! Au vu de notre manque de préparation évident, on n’a pas pu aller très loin. Et on le regrette !

ATTENTION ! Au delà d’un équipement correct, si vous partez explorer les Narrows (bâtons pour ne pas perdre l’équilibre et chaussures d’eau ou une autre paire de baskets), n’oubliez pas de vérifiez les conditions météos auprès des rangers (un ciel bleu ne signifie pas zéro danger)… Et évitez ainsi tout risque de crue !

Notre avis : l‘expérience est assez unique pour ne pas passer à côté, même si comme nous vous n’aller pas trop loin dans les Narrows. Mais n’espérez pas être seuls sur les premiers kilomètres des Narrows, c’est l’attraction locale donc il y a du monde
Autre conseil : attention, si vous partez tôt le matin pour éviter la foule, le canyon sera dans l’ombre… Pas top pour les photos, hein ?

HIDDEN CANYON TRAIL 

Point de départ Weeping Rock (arrêt 7 de la navette)
Aller-retour 4 km
Temps 2h30
Niveau considéré comme difficile par les rangers (seules difficultés si vous avez le vertige : quelques passage étroits en bordure de falaises)

Zion national Park, Hidden Canyon Trail

Comme l’Angels landing trail n’était pas ouvert lors de notre passage dans le parc de Zion, nous avons cherché une autre randonnée. Une rando qui nous permette de prendre un peu de hauteur pour admirer les falaises de Zion ! Et l’idée de découvrir un canyon sauvage et dissimulé a achevé notre décision.

Départ matinal en navette pour éviter le maximum de monde, mais aussi la chaleur et le soleil ! Notre arrêt : Weeping Rock est aussi celui de ceux qui s’engagent sur le sentier Observation Point. Mais très vite les deux chemins se séparent. Et pour la première fois depuis qu’on est arrivé dans le parc, on est quasiment seuls !

Après une demi heure de montée régulière, pas trop raide et à l’ombre (le soleil est encore caché par les falaises), on arrive au GROS de la rando : un passage à flanc de falaises, équipé de chaînes. Dis comme ça, ça peut faire peur. Mais les photos sont plus impressionnantes que ne l’est réellement le chemin.

Nous passons sans problème. Un peu de concentration (malgré le vertige d’Elodie) et le tour est joué. La seule véritable difficulté se présente lorsque l’on croise quelqu’un sur cette portion. Là, il vaut mieux prendre son temps.

Zion national park, end of hidden canyon trail

Il faut dire que ce passage délicat, mais pas inaccessible, est aussi celui qui offre les plus belles vues sur Zion Canyon ! Avec un peu de hauteur on prend immédiatement la mesure du site et de ses falaises vertigineuses. Vous pouvez même contempler de là l’Angels Landing trail !

Une fois les quelques passages équipés de chaînes traversés, on découvre enfin le petit canyon caché ! Ici non plus il n’y a pas foule, la preuve : on a même croisé un mouflon ! Le coin est sauvage, et très peu aménagé. Quelques balises encouragent à continuer la remontée du canyon pendant une vingtaine de minutes… Beaucoup de marcheurs ne vont pas au bout et font demi-tour dès les premières grosses pierres à escalader.
Mais le chemin continue tant que vous n’avez pas atteint un petit panneau qui vous annonce la fin du trail ! Maintenant, il est temps de faire demi-tour.

Notre avis : C’est une chouette randonnée, variée et agréable. Elle permet de prendre de la hauteur tout en évitant les foules. Si vous n’avez pas beaucoup de temps sur place, c’est l’idéal !

Zion national park, hidden canyon trail

Categories: Etats-Unis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.