France

Sous la yourte : une nuit insolite en Drôme provençale

FRANCE – Comment ça se passe, une nuit sous la yourte ? Hébergement insolite et écolo, dans un éco-site : notre expérience en Drôme provençale.   

La Motte-Chalancon, yourte de l'Oasis Bellecombe de nuit

La Drôme provençale. Ce n’est ni la Provence, ni le Dauphiné, ni vraiment le début des Alpes. Et c’est tout cela à la fois. Les cigales et le tempérament ardent de la Provence sont déjà là, mais ils sont adoucis par le relief et la distance avec la Méditerranée. Charme, authenticité et paysages apaisants. À visiter d’urgence.
À deux petites heures de route de chez nous, à Nîmes, c’est pourtant une région dans laquelle nous ne nous étions jamais arrêtés jusque-là. Erreur réparée ! Grâce à un coffret Smartbox, on vient d’y vivre une expérience originale et dépaysante, dans un hébergement insolite

C’est d’ailleurs, selon nous, l’intérêt principal du’un coffret cadeau Smartbox : on offre de l’expérience, des souvenirs. On incite celui qui le reçoit à vivre quelque chose de nouveau. C’est mieux qu’un bouquet de fleurs, non ?

Cap sur un logement insolite

Et voilà comment après un joli trajet – et pas mal de pauses photo – on atterrit à l’oasis de Bellecombe, sur les hauteurs du petit village de La Motte-Chalancon. Un oasis, dans l’esprit de ceux souhaités”en tous lieux” par Pierre Rabhi (il y en a plus de 500 en France, voir la carte de ces oasis).

Installé là depuis 2004, Michel Marchand et Corine Tournier ont créé petit à petit tout un éco-site et des hébergements à la fois respectueux de l’environnement et insolites sur 83 hectares de nature. Hors du monde.

Michel, disciple de Pierre Rabhi, dont il fut le “chauffeur bénévole” pendant des années, s’occupe de l’accueil des visiteurs et des différents logements disséminés à flanc de montagne. Corine, elle, prépare les plats pour le dîner (une table unique de 12 places) à base de produits bio, de saison et locaux. 

Dormir sous la yourte

Sitôt arrivés, le maître des lieux nous guide sur un petit sentier en direction de notre yourte. Oui, une yourte ! Une authentique et magnifique yourte mongole : sitôt entrés, ce sont plein de souvenirs de notre inoubliable périple en Mongolie qui nous sont revenus. Nostalgie.

Dormir sous une yourte, habitat traditionnel asiatique magnifiquement bien conçu, c’est toujours une expérience à part. Il y en a quatre à l’Oasis de Bellecombe : une petite et deux grandes (et une immense, réservée aux stages). La nôtre pour cette nuit (demandez la “yourte de Michel”) est la plus belle. Installée sur une terrasse en bois à quelques mètres d’une roulotte, notre hébergement insolite d’une nuit est réellement décoré comme en Mongolie. Splendide. Il abrite aussi de nombreux instruments de musique traditionnels.

Michel Marchand l’a amélioré de quelques éléments de confort occidentaux : un beau poêle à bois au centre, une porte et des planchers vitrés pour laisser pénétrer davantage de lumière. Des toilettes sèches derrière un rideau. Sur un côté, un lit king size. Dormir ici ou dans un hôtel de luxe ? Franchement, la question se pose.

Une visite des lieux

Après le dîner partagé avec d’autres pensionnaires de passage (punch maison, vin nature, soupe réconfortante et viande bio), on y a passé une nuit agréable et originale, bercés par le crépitement et la chaleur du feu de bois (en Mongolie, on devait se chauffer avec des excréments d’animaux !). 

Le lendemain matin, passage aux sanitaires collectif, petit-déjeuner (confitures bio, bien sûr) et visite des lieux.  Car chaque séjour à l’Oasis Bellecombe comprend une visite complète de l’écosite, sous la conduite de Michel Marchand.
Bonne idée : dormir et manger dans un hébergement insolite c’est bien, comprendre son histoire et l’ambition de ses créateurs, c’est mieux.

Toilettes sèches, compost, etc.

Les toilettes sèches, les lacs collinaires, le compost, la mare pour la phyto-épuration et tous les différents types de logements : la visite, censée durer une heure, se prolonge facilement. Il faut dire que le bonhomme, bonnet d’elfe vissé sur le crâne, portable accroché au slip de bain l’été (il fait voir les photos), est un sacré personnage. Il parle de ses convictions, il alerte sur les conséquences de nos modes de vie de citadins, il cause de ses “amis” Zaz ou Francis Lalanne (oui, oui) ou de son passage sur TF1…

Même si la visite en question est un peu “récitée” et que l’échange a du mal à s’installer dans ce monologue, ça fait tout de même réfléchir sur nos pratiques et les solutions qui existent. Intéressant et instructif.  Et après une nuit originale sous la yourte, dans un hébergement insolite, et un séjour à l’impact quasi nul sur l’environnement, on en repart avec matière à réflexion et l’envie de s’améliorer. “Si chacun de nous fait le peu qu’il peut avec conviction et responsabilité, je vous assure que l’on fera énormément.” Pierre Rabhi.

 

DORMIR SOUS LA YOURTE A L’OASIS DE BELLECOMBE : LES INFOS PRATIQUES
Oasis de BellecombeMichel Marchand et Corine Tournier, 2340 route du Rif, 26470 La Motte-Chalancon.
Tél. 06 11 30 29 89.
Quelques emplacements de camping (6 € la tente + 7 € par personne). Plusieurs modes d’hébergement pour deux : une mini-yourte de 5m2 ou un tipi (15 € par personne), une roulotte (16€ par personne). Et aussi : deux grandes yourtes, dont celle où on a dormi (30 € par personne + 15 € à partir de la 3e personne ; cabane dans les arbres (100 € pour deux personnes + 20 € par personnes supplémentaire). Attention, les soirées peuvent être fraîches à 720 m d’altitude.

 

Drôme, plan d'eau Pas des ondes


_____________________________________________

Nous avons découvert cet hébergement insolite dans le cadre d’une collaboration avec Smartbox

Categories: France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.