City trip

Quels sont les meilleurs musées à visiter à Stockholm ?

Article mis à jour le

SUÈDE – Nobel ou ABBA, Vasa ou Skansen : quels sont les musées à visiter, et ceux qui peuvent être évité, lors d’un séjour à Stockholm.

Stockholm, Palais royal

Quels sont les meilleurs musées à visiter à Stockholm ? Et ceux qu’on peut éviter ? ABBA ou Nobel, Vasa ou Skansen ? Les musées sont nombreux à Stockholm, ils peuvent vous occuper des journées entières. Que vous aimiez l’art, l’histoire, la culture populaire, la musique ou encore la politique…

Soyons honnêtes, dans nos voyages, nous ne privilégions pas forcément les visites de musées : on aime être dehors ! Mais l’offre est tentante à Stockholm ! Rarement, dans une seule ville, lors d’un city trip, on a passé autant de temps dans des musées.

Les musées de Stockholm : du Palais Royal à ABBA

On ne le regrette pas du tout ! Pourquoi ? D’abord parce que les musées de Stockholm sont variés (ça va du Palais Royal à ABBA, hein) et souvent bien pensés et ludiques. Parce qu’on a découvert un tas de choses sur ce pays. Et aussi parce que, grâce au Stockholm Pass, ça ne coûte pas cher d’enchaîner les musées, quitte à y entrer pour quelques minutes et ressortir, si vous n’êtes pas convaincus (lire notre encadré ci-dessous).

Beaucoup d’entre eux voisinent sur la biennommée île des musées (Djurgården) accessible en une petite demi-heure à pied de Gamlan Stan, ou en quelques minutes en bus (n°67, les Hop on Hop off touristiques y vont aussi).

STOCKHOLM PASS : EST-CE QUE ÇA VAUT LE COUP ?
Ah, les fameuses cartes “pass” 1, 2 ou 3 jours à destination des touristes… Pas toujours rentables. Le Stockholm Pass, lui, l’est facilement. Il offre des réductions, il permet de rentrer gratuitement dans un grand nombre de lieux et donne accès à plusieurs activités (comme la croisière dans l’archipel de Stockholm).
Pour savoir si le pass sera rentable pour vous, faites la liste de vos envies et leurs coûts. Additionnez et comparez au prix de la carte. Petite démo du coût de nos activités et visites avec et sans le Stockholm Pass.
* Nos visites durant la durée de validité de la carte (3 jours) : Palais Royal et son trésor (160 SEK) + Skansen (140 SEK) + Musée Nobel (120 SEK) + Musée nordique (140SEK) + Musée Vasa (150 SEK) + Fotografiska (165 SEK) + croisière Winter Tour (290 SEK) + Milles Garden (150 SEK).
* Coût de la carte 3 jours avec la réduction IKEA Family (lire ci-après) : 845 SEK (80€ environ)
* Coût des visites sans carte : 1 315 SEK (126€). Soit 276 € d’économies pour les six personnes de ce voyage : de quoi s’offrir un beau resto !
LE BON PLAN : Vous avez la carte IKEA FAMILY (ou vous connaissez quelqu’un qui l’a ; elle est gratuite) ? Profitez jusqu’au 30 septembre 2019 d’une promo : payez 2 jours et bénéficiez de 3. C’est ce qu’on a fait !
Le petit plus : une fois la carte en poche, n’hésitez pas à prendre les bus “Hop on Hop off” qui circulent entre les principaux points d’intérêt de la ville. Vous économiserez les déplacements en transports publics.

LE MUSÉE VASA : notre coup de coeur à Stockholm

C’est notre coup de cœur ! Le musée Vasa est, selon nous, LE musée à ne pas manquer lors d’un séjour à Stockholm.

Et pourtant le Vasa Museet n’est bâti que sur une anecdote. Mais quelle anecdote… Le 10 août 1628, le Vasa, plus grand navire de guerre jamais construit alors, appareille depuis le port de Stockholm. Il coule en seulement 20 minutes. Un fiasco légendaire dans l’histoire maritime. Plus fou encore : après plusieurs tentatives au fil des siècles et 333 années passées sous l’eau, il a été renfloué en 1961. Le Vasa est réapparu à la surface dans un état de conservation fascinant. Incroyable, non ?

Un musée sur-mesure, adapté à sa forme et à sa taille, a été bâti sur l’île Djurgården pour l’accueillir. Avant de rentrer, regardez le bâtiment : les trois mâts symboliques qui se dressent au dessus du toit sont de la même hauteur que ceux du Vasa, à l’origine (plus de 50 m pour le plus grand).

Au musée Vasa, des airs de bateau fantôme 

Le voilà ! À l’intérieur de l’édifice : l’épave sauvée des eaux. Seul navire  du XVIIe siècle au monde encore visible. Grandiose et émouvant Vasa, avec ses airs de bateau fantôme. On navigue autour à différents étages, de découvertes en découvertes. Le musée est super bien pensé !
Pourquoi a-t-il coulé ? Qui est responsable de ce drame ? Qui étaient les passagers ? Comment est-il conservé maintenant… Vous saurez tout. Autour du navire, de vitrines en vidéos, de maquettes en images, embarquez dans l’histoire incroyable et passionnante du Vasa.

Musée Vasa (Vasa Museet), île Djurgården. Ouvert de 10h à 17h (sept à mai) et 8h30 à 18h (juin à août).
Tarif adulte : 150 SEK (14,35 €). Gratuit avec le Stockholm Pass.

+ une chouette histoire et une visite étonnante qui tourne autour de l’émouvante épave.
–  Le musée tourne exclusivement autour du Vasa. Donc forcément, si vous n’aimez pas les histoires de bateaux… Mais celle-ci est quand même fascinante.

– SKANSEN : un musée en plein air  

Stockholm, Skansen

Un musée à ciel ouvert, la bonne idée ! Skansen, c’est “le plus vieux musée en plein air du monde” créé, en 1891, pour préserver la culture populaire traditionnelle de Suède. La longue balade se fait entre 160 édifices de toutes sortes et venant de différentes régions du pays. Le parc abrite un zoo (le seul de Stockholm) avec les animaux nordiques, ours, loups, lynx entre autres (qui eux, n’ont pas l’air hyper heureux d’être là). Il y a aussi un vivarium avec des animaux exotiques. Mouais.

Maisons et fermes traditionnelles

Sinon, l’endroit est instructif pour connaître le mode de vie nordique au fil des siècles. Habitations et fermes de toutes époques, démontées aux quatre coins de la Suède et remontées ici, se visitent toute l’année. Coutumes, vie quotidienne et artisanat y sont reconstituées, parfois avec l’aide de vrais figurants : n’hésitez pas à rentrer dans les maisons pour les rencontrer ! Les fêtes du calendrier y sont célébrées, concerts l’été, marché et animations à Noël.

On y mange aussi des plats typiques dans l’un des petits restos. C’est bon, et ce n’est pas plus cher qu’en centre-ville.

Skansen, île Djurgården. Ouvert de 10h à 15h et 10h à 18h en été.
Tarif adulte : 140 SEK (13,40 €). Gratuit avec le Stockholm Pass.

+ Une chouette promenade en plein air, parfaite pour les familles.
Après Noël, les activités du musée sont au ralenti. Dommage.

– FOTOGRAFISKA : la photo y est reine

Stockholm, Fotografiska

Fotografiska, c’est l’une des vedettes de musées de Stockholm. Et ce n’est pas un hasard. Amateur de photo ou pas, on y passe un agréable moment. Ici, les expositions sont toutes temporaires. Impossible de connaître bien à l’avance les œuvres que vous contemplerez. On s’est évadé dans l’imaginaire fantaisiste de Kirsty Mitchell, on s’est ému devant les sourires bouleversants saisis par Jörgen Hildebrandt. Du rêve, des frissons : la photographie est un art, et ce musée lui rend un parfait hommage. Il existe trois autres Fotografiska dans le monde : New York, Londres et Tallinn.Stockholm, Fotografiska, exposition

Le café du musée : oui, mais

Ah oui, vous lirez sans doute plein de bonnes choses à propos du café du musée. On a voulu tenter l’expérience. A 16 h, il n’y avait plus un seul Kanelbulle, ni aucune gourmandise. Et le vaste espace de détente était plein à craquer. Bof.

Fotografiska, métro Slussen. Ouvert de 9h à 23h.
Tarif adulte : 165 SEK (15,80 €). Gratuit avec le Stockholm pass.

+  Des très belles expositions, captivantes et variées. Fermeture tardive toute l’année.
   On a été surpris par la taille du musée. Pas si grand !

LE MUSÉE ABBA : Stockholm disco fever

Ouvert en 2013 à Stockholm, le musée ABBA (ABBA The Museum) est entièrement dédié au plus célèbre des groupes suédois. Il constitue une visite incontournable et super amusante, même pour ceux qui ne sont pas fans absolus. Avec 379 millions d’albums vendus et une comédie musicale (Mamma Mia) qui continue de remplir les salles du monde entier, les gagnants de l’Eurovision de 1974, amateurs de kitsch et pattes d’éph, ont marqué plus d’une génération.

Chanter sur scène avec ABBA !

Le musée joue habilement la carte de l’interactivité : karaoké en studio, essayage de costumes numériques, audition et même, oui, possibilité de danser et de chanter sur scène, avec les hologrammes d’Agnetha, Björn, Anni-Frid et Benny. On ne s’est pas privé ! “You can dance, You can jive, Having the time of your liiiiiife…

Abba the museum, île Djurgården. Ouvert de 10h à 18h.
Tarif adulte : 250 SEK (23,90 €). Réservez votre ticket en ligne.

+ Ludique, amusant. On ressort forcément de là en fredonnant !
 Le prix ! Le musée ne fait pas partie du Stockholm Pass et coûte 24 euros. Petit truc : il y a des réductions lorsque vous réservez le jour de l’anniversaire d’un des membres du groupe. Faut bien tomber.

– LE PALAIS ROYAL : bof, bof

Stockholm, Palais Royal, façade

Franchement, chapeau. Ils doivent se geler, à rester immobiles dans le froid hivernal, les membres de la garde royale de Suède. Ici, devant un palais où la famille royale n’habite même plus (et où Descartes, venu pour donner des leçons particulières à la reine, était mort… de froid). Sûr qu’ils pensent à des vacances sur une île des Caraïbes, les types.

Ah, ils bougent pour la relève, tous les jours à 12 h 15 (13 h 15 les dimanches et jours feriés ; ils font la grasse mat ou quoi ?). Un spectacle, en musique, qui déplace les foules. Arrivez tôt ou, comme nous, au 10e rang environ, vous ne verrez pas grand-chose… On ne peut pas vous raconter, du coup.

Une visite décevante

Est-ce que la visite du Palais Royal vaut le coup ? Pour être francs, on n’est pas convaincus. La partie la plus intéressante est sans doute la visite des appartements : un enchaînement de grandes salles en enfilade où tableaux et objets se laissent admirer. Mais loin des merveilles vue à l’Ermitage de Saint-Pétersbourg, dans la catégorie “palais royal changé en musée”.

En sous-sol, la salle de la couronne. Pourquoi pas. Mais à notre avis, si vous n’avez pas le Pass et que vous devez payer les entrées à l’unité dans les musées, peut-être vaut-il mieux faire d’autres choix.

Kungliga Slottet, île Gamla Stan. Ouvert de 10h à 16h en hiver.
Tarif adulte : 160 SEK (15,30 €). Gratuit avec le Stockholm Pass.

+ Pour les amateurs d’histoire.
–  Rien de très impressionnant : ni le palais en lui-même, ni l’exposition.

– MUSÉE NOBEL : instructif et ludique

Le musée Nobel ne faisait pas partie de ceux qu’on avait sélectionné avant d’arriver à Stockholm. Puis, on s’est laissé tenter.Le Musée Nobel a été créé en 2001, pour les 100 ans du prix. Et c’est ici même, dans le musée, qu’est dévoilé chaque année le lauréat du Nobel de littérature. Tous les prix sont remis à Stockholm, le 10 décembre (sauf celui de la paix, c’est à Oslo).

On connait les domaines sacrés par ces cinq  prix internationaux (paix, chimie, physique, médecine, littérature), mais pourquoi Alfred Nobel a-t-il créé ce système de récompenses, à des personnes “ayant apporté le plus grand bénéfice à l’humanité” ? Qui était-il vraiment ? Dans ce petit musée se trouvent toutes les réponses.

Alfred Nobel, inventeur de la dynamite 

À sa mort, le Suédois Alfred Nobel, inventeur de la dynamite, laisse un héritage estimé à 179 millions d’€. Et un testament : récompenser chaque année des personnes qui auront rendu de grands services à l’humanité. Son histoire est résumé par une chouette petite vidéo, ne la manquez pas.

Dans le musée, des bornes numériques permettent d’accéder à la biographie et aux travaux de TOUS les lauréats : instructif et ludique ! Il y a aussi l’exposition des objets que des grands hommes et femmes ont offert au musée. Émouvant. Notamment, parmi tant d’autres, l’espace consacré à Martin Luther King, prix Nobel de la paix 1964.

Nobel Museet, île Gamla Stan, dans l’ancienne Bourse. Ouvert de 11h à 17h en hiver.
Tarif adulte : 120 SEK (11,50 €). Gratuit avec le Stockholm Pass.

+ Un musée complet et ludique. Une mine d’informations.
  Le musée n’est pas très grand, et donc très vite rempli !

– MILLES GARDEN : musée avec vue sur Stockholm

Stockholm, Miles Garden, statues

Si vous cherchez une visite différente, loin des foules, c’est ici qu’il faut venir. Au Milles garden. Le sculpteur  suédois Carl Milles (1875-1955), méconnu en France mais adulé dans son pays, a fait, avec sa femme Olga, de cette maison, au nord est de Stockholm, un endroit paisible où règne l’Art avec un grand A. Entre l’atelier, la demeure et le jardin en terrasses, dans ce musée, on découvre tour à tour le riche travail de l’artiste, inspiré par la mythologie, l’Antiquité mais aussi Rodin. Et sa collection privée d’objets d’art, avec de superbes statues antiques.

Promenade dans le jardin

Le clou du spectacle reste la promenade dans le très beau jardin en terrasses qui surplombe Stockholm. Parsemé de fontaines et de sculptures de l’artiste, le parc est, de loin, le plus bel atout du lieu. Et encore, on l’a visité un jour gris et pluvieux d’hiver ! En été, ça doit forcément être encore plus agréable. 

MillesGarden, île de Lidingö (nord-est de Stockholm). Prendre le métro, ligne rouge jusqu’au terminus Ropsten, le musée est sur l’île de l’autre côté du pont. Comptez 20 minutes à pied depuis le métro (traversez sur la piste cyclable, prenez à droite à la sortie du pont et rejoignez la route Herserudsvägen en hauteur). Ouvert de 11h à 17h en hiver.
Tarif adulte : 150 SEK (14,35 €). Gratuit avec le Stockholm Pass.

+ Une maison et un univers atypique. Le jardin et ses sculptures sont à voir !
  Le musée est un peu loin du centre-ville… 

– MUSÉE NORDIQUE : pas indispensable

On est passé une première fois devant cet imposant bâtiment en allant au Skansen. Puis une seconde en sortant du Vasa. Le musée nordique n’était pas, lui non plus, dans notre programme. Mais puisque notre Stockholm Pass nous offrait l’entrée, on a poussé la lourde porte de ce monumental palais consacré à l’Histoire du peuple suédois et à sa culture depuis la fin du Moyen Âge. Le musée mériterait d’y rester tout un après-midi pour comprendre le folklore scandinave à travers les âges et les classes. L’audio-guide, gratuit, est nécessaire.

À la rencontre des Samis

Vêtements, bijoux, meubles, photos… Le lieu est un peu fourre-tout à notre goût ! Mais si il ne fallait retenir que deux choses : au dernier étage, la section dédiée aux Samis (des Lapons), qui met en lumières ce peuple autochtone scandinave méconnu, pêcheur et éleveur de rennes. Ou encore le majestueux hall d’entrée où trône une statue géante de Gustave Vasa, réalisé par… un certain Carl Milles.

Nordiska Museet, île Djurgården. Ouvert de 10h à 17h en hiver.
Tarif adulte : 140 SEK (13,40 €). Gratuit avec le Stockholm Pass.

+ Le bâtiment de style néo-Renaissance qui abrite le musée un brin austère reste somptueux.
–  Musée intéressant mais peut-être pas indispensable si vous avez peu de temps à Stockholm.

Categories: City trip, Suède

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.