Finlande

Que faire à Rovaniemi : le Top 10 des activités

FINLANDE – Visiter Rovaniemi en hiver : village du Père Noël, chien de traîneau, aurores boréales, sauna… Récit et conseils pour profiter de votre séjour en Laponie.

Visiter Rovaniemi, la ville du Père Noël, en Finlande : oui, mais en plein hiver bien sûr ! C’est quand même là qu’on apprécie le plus le voyage en Laponie. Nous, on l’a vécu en décembre, quelques jours seulement avant Noël. Village du Père Noël, aurores boréales, chien de traîneau, sauna, gastronomie locale, musée Arktikum, zoo de Ranua… Voici le récit de notre expérience et, comme d’habitude, nos conseils pour profiter de ce séjour.

                                  

 

 Visiter le village du Père Noël 

Oubliez vos Pères Noël de galeries marchandes et leurs déguisements à deux balles. Ici, à Rovaniemi, sur le cercle polaire, c’est le VRAI Père Noël que vous pourrez rencontrer. Le seul, l’unique.
Santa vous accueille dans son joli bureau
 installé au coeur de son village (après avoir fait une petite heure de queue ; hé non, vous n’êtes pas les seuls à vouloir le rencontrer). En guise de salutations, le grand bonhomme vous serre contre sa longue barbe, puis vous installe à ses côtés et prend le temps de vous écouter (pssssstt, c’est le moment de lui parler de votre liste de cadeaux), baragouinant même quelques mots de français. Nous, on n’est pas venu les mains vides : on lui a offert… du roquefort.

Avant de partir, la photo souvenir s’impose : vous ne le reverrez sans doute pas de sitôt. En tout cas, pas dans une galerie marchande. 

TOUT UN VILLAGE AUTOUR DU PÈRE NOËL
Le Village du Père Noël se situe à huit kilomètres au nord de Rovaniemi. Suivre la route E75, vous ne pourrez pas louper ses bâtiments sur le bord de la route (les coordonnées, pour votre GPS : +66° 32′ 37.11″, +25° 50′ 51.44).
Santa y reçoit en son bureau, donc. À deux pas, au coeur du village, les lutins s’affairent dans le bureau de poste
principal du Père Noël (son adresse : Père Noël, FI-96930 Cercle Arctique). C’est ici qu’arrivent chaque année 600 000 lettres venues du monde entier. Profitez de votre passage pour envoyer vos cartes postales et les faire tamponner avec le cachet officiel du papa Noël.
Ah oui, toujours en matière de tampon : pour 50 centimes, vous pouvez aussi en obtenir un symbolique du cercle arctique, sur votre passeport.
Adresse : Santa Claus Village, Tähtitie 1, 96930 Napapiiri (Rovaniemi). Rencontre avec le Père Noël gratuite. Plus d’informations sur le site officiel, en français.

 

 Faire du chien de traîneau 

C’est bon, ou vous a donné gants, bottes et combinaison : vous êtes prêt à faire du chien de traîneau. Les consignes sont simples. Restez souple sur vos jambes (“be rasta”, recommande votre guide). Pour tourner à droite penchez vous vers la droite ; pour la gauche, ben, c’est l’inverse. Descendez du traîneau dans les montées pour aider vos chiens. Ah oui, et surtout, n’oubliez pas le frein. C’est la pédale crantée, là, à vos pieds, qui s’enfonce dans la neige. Recommandé dans les descentes, nécessaire à l’arrêt, face à huit braves toutous qui ne demandent qu’à galoper sans cesse.

Cette expérience, on en rêvé depuis longtemps. Effectuer une balade à bord d’un traîneau tracté par des chiens, c’est l’assurance, même en groupe, de se plonger dans l’ambiance du Grand Nord, au coeur de paysages féériques. On a foncé sur des chemins forestiers. On a filé sur un lac gelé. On a même aperçu un troupeau de rennes sauvages qui a détalé à notre arrivée. Bilan ? C’était génial. On a a-do-ré !

CHIEN DE TRAÎNEAU : COMBIEN ÇA COÛTE
Laponie finlandaise, rencontre avec les chiens de traineauAprès avoir comparé les prix et les avis sur les blogs de voyageurs, on a choisi Husky point, une entreprise familiale qui élève des chiens de traîneau depuis plus de 20 ans pour la compétition, mais aussi pour des sorties en groupes. Au total, la formule matinale “Deeper forest” dure de trois à cinq heures, habillage, consigne, balade, pause boisson chaude et goûter à l’arrivée compris. En fait, vous passez environ 1h30 sur le traîneau : trois quarts d’heure chacun aux commandes si vous inversez les postes. Le prix reste élevé : 140 euros par personne. Le coût d’une expérience unique. Le personnel est très sympa.
Ils viennent vous chercher à Rovaniemi, sur votre lieu de résidence. Plus d’informations sur le
site. 

 

3  Voir des aurores boréales 

Laponie finlandaise, aurore boréale

Ah, les aurores boréales Qui n’a pas rêvé d’admirer le phénomène une fois dans sa vie ? Eh bien nous aussi. En partant à Rovaniemi, sur le sujet, on était chauds comme des beignets ! Chaque nuit (dès 14 heures, donc), on les a traqué. Faisant des kilomètres en fin de journée à bord de la voiture de location pour s’éloigner des sources de pollution lumineuse ou trouver des spots en hauteur. Y retournant encore avant de se coucher. Satanée météo ! Ces p****** de nuages n’ont jamais daigné s’ouvrir.

Pourtant, on devinait bien que derrière eux, il se passait des choses bizarres. C’était vert. Ça bougeait. L’appareil aussi a bien vu quelque chose (photo ci-dessus, par exemple, garantie sans retouche). Mais non, nous, on n’a pas pu admirer de vraie aurore boréale en tant que telle. OK, si c’est ça que veut Odin : c’est sûr, on reviendra ! On vous souhaite bonne chance dans votre quête.

4  Zoo de Ranua : rencontrer des animaux polaires 

Laponie finlandaise, le zoo de Ranua

On s’est presque imaginé façon aventurier, croisant un ours, sur la banquise. Rovaniemi reste encore un peu loin de la banquise mais les ours polaires, eux, sont bien là ! On les a vu. Enfin, on en a vu un. Bon d’accord, c’était dans un zoo. Mais le zoo de Ranua (site web en anglais), au sud de la ville, mérite vraiment le détour.

Au coeur d’une forêt enneigée, on y découvre tout au long d’une agréable balade les animaux des régions polaires. Des loups, des rennes et leurs cousins élans, l’ours solitaire, des chouettes et des renards plus blancs que neige… Un bon avant-goût, en attendant d’aller sur la banquise.

ALLER AU ZOO DE RANUA, A 80 KM DE ROVANIEMI
Il est un peu difficile de se rendre au zoo de Ranua sans véhicule. Des bus doivent relier Rovaniemi au parc mais le plus simple reste sans doute de louer une voiture. Surtout que le trajet permet de profiter des routes enneigées. Pas de panique si les bus vous doublent à plus de 100 km/h, ici, on conduit vite même sur la neige. Question d’habitude. Vous verrez, après quelques kilomètres, avec vos pneus cloutés, vous dépasserez vous aussi les 50 km/h !
Adresse : Ranua wild life park, Rovaniementie 29, Ranua. Tarifs : 14 à 17,50 € en fonction des saisons. 

 

 Succomber au rituel du sauna finlandais 

Rovaniemi en hiver. De toute la journée, la température extérieure n’a pas grimpé au-dessus des -15°. Tu bénis tes multiples couches de vêtements, même tu valides le combo collant-pantalon de ski. Alors là, c’est vrai, en rentrant au chalet le soir, tu as un tantinet du mal à t’imaginer nu dehors, te relant gaiement dans la neige. Parce que c’est ça, le sauna finlandais. L’expérience était un poil inquiétante. En fait, elle est réellement plaisante. En Finlande, le sauna est une institution  et il y a peu de chances que votre lieu de résidence n’en soit pas équipé.

Après un bon quart d’heure dans l’étuve, à 80°, il faut juste faire preuve de quelques secondes de courage et se lancer. Banzaï ! En fait, votre peau est si chaude que le contact avec la neige ne lui procure que de petits picotements, même pas désagréables. Bon, faut pas non plus traîner avant de retourner au sauna… Mais une fois douché et séché, vous vous sentirez relaxé comme jamais, c’est promis.

Photo Thomas Wanhoff – Creative commons


 Manger à Rovaniemi : ragoût de renne ou rôti d’ours ? 

Laponie finlandaise, burger au renne

Chasseur français, joue-là modeste. À la carte des restaurants de Rovaniemi, à la rubrique “gibier” c’est parfois de l’ours que le chef propose (précision : l’Etat délivre des quotas de chasse pour l’ours, comme parfois pour le loup ou le lynx, c’est légal et contrôlé). Il est servi rôti, ou en boulettes. On n’a pas tenté l’expérience.
En revanche, impossible de passer à côté du plat local, le ragoût de renne (ou poronkäristys ; comme ça se prononce), qui se déguste accompagné de purée et d’airelles rouges. Savoureux. Il est même servi dans les cafétérias de bord de routes nationales. Un peu moins savoureux. Le renne est LE classique de la gastronomie locale : vous le trouverez aussi fumé, grillé, rôti ou en burger (pourvu que Sven ne lise pas ces lignes).

OÙ MANGER : LE NILI, AMBIANCE CABANE DE CHASSE
Pour manger du renne, c’est facile, la quasi totalité des restaurants lapons le propose à la carte. Pour déguster du renne ou de l’ours de façon plus élaborée et dans une ambiance typique, réservez au Nili Restaurant, dans le centre-ville de Rovaniemi.
Cornes d’élan suspendues au mur, grandes tables en bois, le lieu s’inspire d’une cabane de chasse tout en conservant une ambiance chaleureuse. Il faut le reconnaître, les plats ne sont pas forcément bon marché (50 € le “rôti d’ours croustillant”), mais rien n’est bon marché en Finlande et ici, la cuisine est excellente et originale.
Adresse : Nili Restaurant, Valtakatu 20, Rovaniemi. 

 

 Visiter le musée Arktikum, sur les peuples arctiques 

À moins que vous ayez la chance d’être logé chez une famille d’esquimaux (rare, à Rovaniemi), il sera difficile d’en apprendre beaucoup sur les peuples traditionnels arctiques sans visiter l’Arktikum. À deux pas du centre-ville de Rovaniemi, ce musée – très bien pensé – explique de façon plutôt ludique la vie dans le Grand Nord : animaux empaillés (bon sang, que c’est grand un élan), habits, objets en tout genres mais aussi expériences, jeux et projections d’aurores boréales (sur un plafond garanti sans nuages…). Des musées comme on voudrait en voir plus souvent.

Le lieu abrite aussi le Centre arctique, un pôle universitaire de recherches scientifiques.
Adresse : Arktikum, Pohjoisranta 4, Rovaniemi ; en bordure de la rivière Ounasjoki. Tarif : 12 €.


8
 –
 Contempler le coucher de soleil. Longtemps 

Laponie finlandaise, coucher de soleil

Décembre à Rovaniemi, au niveau du cercle polaire. Les journées durent moins de 4h30. C’est court. À 13h30, rideau, la nuit tombe. Pour bronzer, forcément, c’est pas ça. Mais pour les amateurs de couchers de soleil, c’est parfait : impossible de les rater, ils s’éternisent et s’éternisent encore… L’astre solaire ne se lève jamais tout à fait. Il rase simplement l’horizon, offrant une lumière aussi douce et rosoyante que photogénique. A admirer en pleine nature de préférence. Ici, ce n’est difficile : la Laponie, c’est la nature. 


 Admirer les paysages nordiques 

Laponie finlandaise, paysage enneigé

Parlons paysages, justement. Attention : avec le froid polaire, pas question de s’aventurer sans réfléchir sur le premier chemin venu sous peine de passer rapidement du statut de randonneur à celui d’Hibernatus. De nombreux prestataires proposent des balades, encadrées ou non, en raquettes. C’est pas donné. Surtout si, comme nous, vous avez succombé au chien de traîneau, le budget est déjà attaqué…

Notre conseil : depuis Rovaniemi, il suffit de remonter la mythique E75, la route qui passe devant le Village du Père Noël, celle qui monte plein nord à travers la Laponie finlandaise (dans les faits, elle débute en Grèce…), et de marquer de petites haltes pour se retrouver plongé en quelques instants dans des paysages féériques. Lacs gelés et couverts de neige, petits chemins forestiers, collines baignées d’un soleil rasant : tout est là, en bordure de route, à quelques pas. Sortez couverts.

 
10  Se réchauffer près du feu 

Laponie finlandaise, feu de cheminée

Dans les cosys intérieurs scandinaves, l’âtre est toujours présent. Ainsi, cheminée et réserve de bois nous attendaient sagement dans notre petit chalet niché au pied de la colline d’Ounasvaara (la station de sport d’hiver située à quelques kilomètres du centre de Rovaniemi, c’est là qu’on a logé, durant nos quelques jours sur place : Lapland Hotels Ounasvaara Chalets). Réconfortant, après des heures d’escapade dans le froid polaire.

À l’extérieur aussi, le fin Finnois aime à entendre crépiter les flammes et à s’y réchauffer. Certaines aires de pique-nique en bord de route abritent ainsi de petites huttes où il est possible de faire une flambée pour se réchauffer (en guettant les aurores boréales, par exemple, lire ci-dessus) ou l’été – on imagine – faire de joyeuses grillades. Là encore, les réserves de bois sont prévues. Parce qu’un bon feu, il n’y a rien de tel. Surtout par -20°.

Categories: Finlande

8 replies »

  1. que de belles photos vous nous faites partager c’est magique !!!! on vous souhaite pleins de belles découvertes vivement les prochaines gros bisous à tous les deux et profitez en bien

  2. Bravo pour ces belles photos et expériences partagées ,je rêve d’y aller dans les années à venir! Bon voyage à tous les 2 et surtout profittez bien ,on attend la suite!

  3. et pourquoi pas un sauna avec le père noël , puis se rouler dans la neige avec lui?
    Ça créerait des liens pour être sur d être gâter le 25 décembre prochain…

    bravo a vous 2 pour toute cette organisation et tous ces infos partagées

  4. Merci de nous faire rêver dans ces paysages magnifiques… On se croit dans un autre monde… Et très sympa le passage du sauna à la neige… J attends vos prochaines étapes avec impatience !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.