Nouvelle-Zélande

Milford Sound : en croisière entre les falaises

NOUVELLE-ZÉLANDE – Tout au sud de l’île du sud, c’est l’un des sites les plus visités du pays. Sauvage. Majestueux. Et caché au bout de la route.

Nouvelle-Zélande, Milford Sound, croisière

De notre compagnon de voyage chez les Kiwis, Luc. 

Aller à Milford Sound, c’est un peu partir à l’aventure. Car on n’y part pas comme si on décidait de faire un tour dans le parc au coin de la rue. D’abord parce que pour rejoindre le fjord, il n’y a qu’une route. Pentue, plantée au beau milieu de quelques couloirs d’avalanches (ce qui explique pourquoi il est totalement interdit de stationner à certains endroits) et, pour couronner le tout, elle emprunte le long et étroit Homer tunnel pas totalement rassurant.

Pour le coup, entre Queenstown, notre point de départ, et Milford Sound, Richie a dû avaler quelque 300 km, soit environ 4 heures de route. L’avantage, c’est qu’elle fait un détour par le village de Te Anau, où le ravitaillement en tourtes délicieuses en tous genres – bacon poulet, steak poivre, agneau menthe ou gibier – est indispensable (à la boutique Miles Better Pies, 6,50 dollars, soit 4 euros la tourte ; elles sont dé-li-cieuses). En parlant de ravitaillement, il faut aussi penser à faire le plein puisqu’entre Te Anau et Milford Sound, il n’y a aucune station-service et le fonctionnement de celle de Milford semble assez aléatoire.

Nouvelle-Zélande, Milford Sound, croisière

 La route est impressionnante, sinueuse et majestueuse. Dominée par les monts Talbot et Christina qui veillent sur l’entrée du fjord. Au passage, vous croiserez sûrement quelques Kéas, de gros perroquets montagnards endémiques de Nouvelle-Zélande au ventre rougeâtre. Ils se pressent près des voitures qui s’arrêtent histoire de quémander un peu de nourriture. Au rythme où il se goiffre on peut estimer que dans quelques dizaines d’années, le Kéa n’aura plus besoin de ses ailes pour s’en aller se nourrir lui-même.

Ambiance “Seigneur des anneaux” 

Tout cela pour mener au bout de la route, au tant attendu Milford Sound. Sur place pas grand-chose, un café, une boutique et surtout un quai d’embarquement pour les croisières dans le fjord. Planté en bordure de la mer de Tasman, sur la côte sud-ouest de l’île du sud, Milford Sound se situe dans le Parc national du Fjordland. Ce jour-là, le ciel gris et bas donne une impression inquiétante au lieu, une atmosphère digne du Seigneur des Anneaux, dont plusieurs scènes furent tournées ici sous l’œil du Mitre Peak (1692 mètres). Mais dans les profondes eaux du fjord (près de 400 mètres), la croisière devient magique. Un petit conseil d’ailleurs, préférez le pont supérieur découvert pour naviguer dans le fjord, même si la météo n’est pas clémente.

Nouvelle-Zélande, Milford Sound, phoques

Sur l’eau, c’est parti pour près de 2 heures de navigation entre les impressionnantes falaises, les vertigineuses chutes d’eau (notamment les Stirling falls, hautes de plus de 150 m), et bien sur les rencontres avec la faune locale, principalement des phoques, mais aussi quelques pingouins très discrets… La croisière file jusqu’à l’entrée de la mer de Tasman avant que le navire ne fasse demi-tour. Une nouvelle fois, le paysage de Milford Sound agit comme un envoûtement, l’eau ruisselante fait jaillir une multitude de petites cascades tandis que les deux autres sommets, le Lion et l’Elephant font office de gardiens des lieux. Retour au port, fin de l’aventure. 

Et sinon ? Au Milford sound se trouve également un observatoire du monde sous-marin pour admirer la vie aquatique du fjord. Lorsque la météo le permet, il est possible de naviguer dans les eaux calmes en kayak de mer. Enfin, un sentier de grande randonnée, le Milford track, long de 53 km, permet de visiter le Fjordland. Petit conseil supplémentaire, n’oubliez pas le répulsif contre les sandflies, ces satanées mouches des sables, très nombreuses dans le fjord.

UNE CROISIÈRE, MAIS QUELLE CROISIÈRE ?
Cinq compagnies sont présentes sur place dans le terminal. Elles proposent chacune plusieurs croisières allant de 1  h 45 à 2 h 15. Selon les compagnies, vous embarquerez sur des bateaux plus ou moins grands, avec une préférence pour les plus petits, où les guides sont assez disponibles pour répondre aux questions.
Les prix varient de 50 à 70 NZ$ (de 30 à 45 euros) et plusieurs plages horaires sont proposées (9h30, 12h30 ou 15h30 en général). Faites votre choix, nous on a pris Mitre Peak cruise. Un peu au hasard, faut l’avouer. 

 

Categories: Nouvelle-Zélande

6 replies »

  1. On a pris exactement la même société pour faire la croisière et on a adoré! On a eu la chance d’avoir un ciel bleu éclatant mais c’est aussi magnifique par mauvais temps 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.