Russie

Visiter Kazan, la capitale du Tatarstan

RUSSIE – Quoi voir, quoi faire à Kazan ? Courte escale dans la capitale tatare, entre Europe et Asie, avant de rejoindre le tracé plus “classique” du Transsibérien.

Russie, Kazan, rives de la Volga

Le Tatarstan ? C’est où ça, déjà ? Cette petite République de la Fédération de Russie, à 800 km à l’est de Moscou, et sa capitale, Kazan, ne font pas partie des étapes “classiques” du Transsibérien. On a longtemps réfléchi, mais, aucune des villes présentes sur le trajet principal ne nous emballait. Ni Nijni-Novgorod (“troisième capitale de Russie”), ni Perm (et son musée du goulag), ni encore Ekaterinburg (la ville où la famille Romanov a été assassinée)… Sur un itinéraire parallèle et moins fréquenté (reliant Moscou – notre article Visiter Moscou en quelques jours – à Ekaterinbourg, via Kazan), la capitale du Tatarstan et son atmosphère “multiculturelle” offrait en revanche de belles promesses.

Marquée par l’islam depuis le Xe siècle, Казан (chaudron en tatar) serait un exemple de cohabitation religieuse. Des témoins racontent que des jeunes filles voilées se baladent avec des amies en mini-short, sans choquer personne. Difficile à confirmer en passant seulement deux jours sur place (à plus forte raison quand il neige…) mais certains signes ne trompent pas. Classé au Patrimoine mondial de l’Unesco, le Kremlin qui surplombe la ville (certains murmurent qu’il serait plus beau que celui de Moscou) abrite à l’intérieur de ses remparts blancs, la mosquée Qolşärif, plus grande d’Europe derrière Istanbul, et la cathédrale de l’Annonciation. Deux édifices, deux religions, à quelques pas l’un de l’autre, dans une seule entité architecturale. Le symbole est fort.

La Volga, encore gelée

Pour le reste de la visite, on arpente la ville, en suivant la large rue piétonne qui relie le Kremlin au centre-ville (petit rappel : en Russie, la taille des rues piétonnes se rapproche de celle de nos avenues, en France, lire aussi notre article i Visiter Saint-Pétersbourg). On y croise même une équipe de journalistes de la télévision tatare qui cherchaient des témoignages sur un sujet local. Visiblement peu convaincus par notre prestation, ils ont préféré interroger des locaux…

Clou du spectacle, la Volga. Encore gelée. Avec le retour du soleil, les rives du fleuve deviennent de véritables cartes postales. Un avant-goût du Baïkal ? C’est justement pour lui, que l’on file vers la gare centrale (après avoir fait un détour inutile par une autre gare, au nord de la ville, visiblement réservée aux trains régionaux). Destination Ekaterinbourg pour y retrouver le tracé classique du Transsibérien. Au programme : quatre jours et trois nuits de train.

OÙ DORMIR À KAZAN ?  
Sans trop savoir où dormir, on est tombé sur l’auberge de jeunesse Gorki 6 Hostel. L’établissement, installé dans une petite cour, se situe à 1 km du centre-ville et 1 km du Kremlin. Simple mais propre, on a surtout apprécié les jeunes responsables à l’accueil qui nous ont toujours bien renseigné, prenant le temps de faire des recherches pour nous.
Adresse : Gorky 6 Hostel, Gor’kogo St. 6, Kazan. Chambre double avec salle-de-bain commune : 1600 R, 28,50 € 

 

Categories: Russie

6 replies »

  1. le rêve fait le voyage !!!
    N’oubliez pas de goûter en Mongolie la vodka Gengis khan.
    Je penserai à vous 2 demain en survolant Oulan Bator, et la Sibérie, en route vers Séoul pour ma part.
    Bon continuation à tous les 2 .
    Sophie l’hôtesse de l’air candidate front de gauche à millau

  2. Bonjour,
    Vous nous faites rêver bien sûr! Je mets déjà une option pour une présentation de cette belle aventure aux adhérents de l’ACSA………….dans quelques mois!
    Bien cordialement

    • Trop froids pour vous ? Patience, on arrive vers le chaud et les plages. Mais d’ici là, on aura bientôt une surprise avec le lac Baïkal pris dans les glaces : nous, là, on a vraiment rêvé éveillés…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.