France

5 bonnes raisons de choisir le camping en France

FRANCE Pour voyager autrement, rien ne vaut le camping. Pas cher, convivial, authentique, il a tout pour (nous) plaire !

Vous le savez, on adore voyager. En changeant nos habitudes, en bougeant différemment. Ce qui est chouette en voyage, c’est d’essayer de nouvelles choses, de suivre ses désirs, non ? Et ces temps-ci, vous savez quoi, on a des envies de camping, comme beaucoup de Français d’ailleurs (la preuve en infographie).

Fermez les yeux. Un beau ciel bleu. Une longue soirée d’été. Et votre petit coin de verdure, dans un nouvel environnement. Toujours pas ralliés à notre soif de toile de tente et de blocs sanitaires ? OK : on vous donne nos cinq bonnes raisons de choisir le camping pour vos prochaines vacances dans l’Hexagone.

camping mathieu

1 – Le camping, c’est la vie au grand air, au plus proche de la nature

C’est quand même l’argument numéro uno. Après des mois et des mois enfermé, métro-boulot-dodo (on caricature un peu…), rien ne vaut un retour aux choses simples. Déconnecter. Se laisser réveiller par les petits bruits de la nature, cigales ou  oiseaux, bruit des vagues ou des vaches, loin du vacarme de la ville.
En camping, votre pièce principale, c’est la terrasse de votre bungalow ou le devant de votre tente. C’est le grand air. D’où l’importance de bien choisir son petit coin de vacances ;  avec le camping, les possibilités ne manquent pas. Plage, rivière, rando : le programme de la journée se résume ensuite à explorer les richesses de la nature environnante (ou faire la sieste à l’ombre d’un arbre). Et quand vient la fin de journée, on se relaxe en sirotant une boisson fraîche et en préparant le barbecue du soir… Le bonheur des choses simples, on vous dit.

2 – Le camping, pour l’ambiance

On n’est pas en train de dire qu’il vous faut absolument sympathiser avec vos voisins. Mais ça fait quand même un peu partie du jeu. Et puis par définition, le camping ça facilite les échanges ! Dans votre immeuble ou votre rue, vous ne saluez pas vos voisins ? Ici, dans les allées, c’est la règle, on se dit bonjour. On se dépanne volontiers quand il manque un accessoire (on sait de quoi on parle, on est parfois partis bien à l’arrache, merci les voisins). Normalement, tout ça finit vite par, au minimum, un apéro partagé. Par des rencontres.

Pour un séjour en famille, le camping c’est l’idéal. À tout âge, chacun peut profiter d’un maximum d’activités. Les enfants courent partout, librement et en sécurité, et se font une tonne de copains (sans passer par la case apéro, hein). Ceux qui sont partis avec leurs parents le savent bien, en camping, on se fabrique des souvenirs pour toute une vie.

3 – Le camping, en tente ou… en bungalow de luxe

On aime bien jeter notre vieille tente dans la voiture et partir sans plan pré-établi, dormir là où le vent nous portera. Sur notre matelas gonflable, quoi. Mais c’est vrai, ça ne fait pas forcément rêver tout le monde. Certains aspirent à plus de confort (même si aujourd’hui certains campeurs sont parfaitement installés sous leur immense toile).
Les campings l’ont bien compris : les bungalows se multiplient, parfois même jusqu’à intégrer des équipements dignes d’un quatre étoiles, les piscines s’agrandissent, les commercent se développent. Certains sont de véritables petites villes avec tous les services à proximité. D’autres continuent de jouer la carte de la simplicité et de l’authentique. Bref, en camping, chacun peut trouver son bonheur. 

4 – Le camping, dans un cadre magnifique

Faire du camping c’est souvent découvrir de petites pépites ! Au bord de l’eau, en forêt, en montagne, à la campagne, dans des zones touristiques ou non… Il y en partout, et pour toutes les envies (pour trouver votre camping, rendez-vous sur Camping-and-co.com).
Bien sûr, nous, on se souvient de ces nombreuses nuits en Nouvelle-Calédonie avec chaque matin des vues différentes sur le lagon, quand on ouvrait la fermeture de la tente. À nos heures passées sous la tente en Patagonie, dans le parc national Torres del Paine ou lors de notre trek de cinq jours jusqu’au Machu Picchu.

Mais pas besoin de partir à l’autre bout du monde : l’avantage avec le camping, c’est qu’en changeant nos habitudes, il offre le dépaysement à portée de main. Même en France. On pense à ce camp juste au-dessus d’une plage de petits cailloux entre Collioure et Argelès, au bord du sentier littoral. À ces paysages cévenols extraordinaires qui transformaient nos modestes pique-niques en repas dignes de n’importe quel étoilé, sur le chemin de Stevenson (lire notre article Randonner sur le chemin de Stevenson avec un âne). À nos balades sur la sauvage plage de l’Espiguette, au Grau-du-Roi, à quelques mètres seulement de notre bungalow (lire notre encadré ci-dessous sur le camping de l’Espiguette)… Etc., etc. Et la liste n’est certainement pas bouclée !

5 – Le camping, pour des vacances économiques

C’est un argument déterminant pour beaucoup de voyageurs. Et pour nous, aussi, bien sûr. Le camping reste assurément le mode de logement le plus accessible. Comme les hôtels, les campings sont aujourd’hui classés de 1 à 5 étoiles, ça offre une sacrée gamme de prix, de la bonne vieille tente au bungalow tout équipé. Mais pour pas cher, une fois la location d’un emplacement et la taxe de séjour payée, vous êtes les rois du monde. 

                             

 

PRÈS DE CHEZ NOUS : LE CAMPING DE L’ESPIGUETTE
plage de l'EspiguetteOn est les premiers à le reconnaître : si elle se fait charmante en approchant la Catalogne, éclatante de bleu azur en Provence, ce n’est pas forcément dans sa partie languedocienne que la côte méditerranéenne est la plus belle. Il existe une exception, un endroit vaste et sauvage loin du béton, une plage gigantesque et nature : l’Espiguette, au Grau-du-Roi. Merveille de la Camargue gardoise, cette immensité de sable et de dunes s’étend sur près de 10 km et sur 700 m de large par endroit. De quoi trouver facile un endroit pour étaler sa serviette, au calme. Ah oui, le coin est aussi réputé pour la qualité de ses eaux de baignade.
Plusieurs camps sont installés à proximité.  Parmi ceux-là, l’un offre un accès direct à la plage : il est municipal (et donc imbattable côté prix), créé dès 1967 : le fameux camping de l’Espiguette. L’endroit a évolué, bien sûr. De nouveaux bungalows y poussent chaque année. Des lodges de luxe ont fait leur apparition en 2017, de nouveaux logements insolites (type roulottes ou tipis) sont annoncés. Mais l’Espiguette, on peut en témoigner, a su conserver son âme. C’est un camping populaire, au sens noble du terme. Et pour ceux qui recherchent le contact avec la nature, ici, elle est exceptionnelle.
Le camping de l’Espiguette en chiffres… 
– 3. Le nombre d’étoiles du camping municipal de l’Espiguette, au Grau-du-Roi. 
– 42. En hectares, la surface du camping, ce qui le classe parmi les plus grands d’Europe. Il n’y a pas moins de quinze blocs sanitaires. Attention, il est facile de s’y perdre !  
– 2 078. Le nombre total d’emplacements. Près de 400 sont occupés par des bungalows, à louer à la nuit, la semaine ou davantage. 620 sont réservés aux “forfaits saison”, qui restent quasiment à l’année sur place. Le reste ? Des emplacements nus, pour les caravanes et les tentes. 
– 9 000. La population maximale du camping, en pleine saison. Une véritable petite ville.

Categories: France

1 reply »

  1. Quelques mots et me voilà (presque) prête à replanter ma tente! 😉 A part le faire en trek comme à Torres del Paine ou les autres du sud du Chili (Cabo Froward et Dientes de Navarino), je ne suis pas une grande fan du camping malgré toutes ses qualités… mais il faut bien le dire, c’est la manière idéale de se balader et de profiter des vacances à petits prix dans des endroits parfois moins fréquentés!
    Merci pour la piqûre de rappel! 😉

    Belles balades!
    Jul’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *